14 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Catacombes et Carrières de Paris - René Suttel
#46
2
Freed
plysdn
0
en picardie pardi!
Répondre
#47
5
Assdesse
Éos
Freed
Tanière
VilCoyote
0
Avis à ceux qui souhaiteraient posséder le bouquin : il est en effet encore disponible aux éditions du Treuil - Picar.
Il faut remplir le bon de commande suivant : http://picar-treuildechatillon.lutecia.f...0412-2.pdf, et joindre un chèque à l'ordre des Éditions du Treuil. Livraison dans la semaine qui suit la réception du bon (en tout cas ça marchait en Février). Frais de port à 3.5 euros, mais ça fait moins mal qu'un seconde main à 30 balles sur ebay et ça aide probablement un peu l'association. Pour plus d'infos, ils sont assez réactifs à picar@lutecia.fr.
Répondre
#48
6
Ancre
ILOVETP
Jahirange
Lithium
PeteParada
TOPO
0
Assez déçu par la lecture de ce livre qui pourtant est une référence.
Trompé par son sous-titre de Promenade Sous La Capitale, je m'attendais à une sorte de long CR de descente, avec focus sur la réalisation de son fameux plan, etc. D'autant que la période et les conditions de ses descentes pimentent largement l'expérience : GRS dans son état brut, danger de se faire chopper pas par les flics mais bien par des nazis, des vrais en sortant/entrant, danger de se paumer sans plan et sans secours possible, méconnaissance des dangers potentiels. J'étais aussi très curieux de connaitre les conditions matérielles de ces descentes (cuissardes ? quantité de carbure et de bougies en backup ? type de casse-croute et de binouzes emmenées ?  Big Grin  D'autant plus que Suttel a du vivre beaucoup de galères, en s'aventurant par exemple dans des zones si paumatoires qu'il a renoncé à en faire le plan ! Pourtant, en évoquant le VDG, Suttel ne s'attarde que sur la beauté des lieux, pas sur les nombreuses galères qu'il a du y expérimenter). Finalement, les seuls points qui concernent les expéditions de Suttel (et ses potes) dans le GRS sont quelques anecdotes (célèbres au demeurant). 
Le beaucoup est une somme historique qui a depuis été reprise dans l'essentiel des sites internet cataphiles et dans beaucoup d'autres ouvrages ultérieurs, et qui forment une sorte de "socle commun" des connaissances et anecdotes à portée du cataphile moyen, ce qui en fait une lecture assez redondante. 
J'ai vraiment le sentiment qu'on est passé à côté d'une opportunité d'avoir les sensations et ressenti de Suttel plutôt qu'une somme historique. Y a aussi mon côté voyeur qui n'aurait pas craché sur une sorte de bouquin de survival/ "the descent" mais en vrai.
Répondre
#49
0
0
Même analyse que toi Krampon, on rêve d'y (re)trouver Basile Cénet en blouse blanche poursuivit par la wehrmacht dans le dédale... et non, c'est avant tout l'histoire de la surface dès lors qu'elle est sous minée par les kta.

Au moins 1,5 pages à tomber raide lorsqu'il décrit quand même quelques sensations cataphiles (la peinture de l'oeil des plaques par exemple)

Pour les cuissardes je pense pas du tout, déjà dans les années 80 90 c’était tout le monde en baskets.

Le livre vaut quand même la peine d'être lu, on y apprend des choses sur l'histoire des institutions, notamment religieuses, dont la présence en surface est indissociable des consolidations à leur fondement en carrière.

Quel dommage d'avoir laissé mourir cet homme sans le faire témoigner de ses aventures souterraines !

(Lun. 30 Juil. 2018, 10:01)krampon a écrit : Y a aussi mon côté voyeur qui n'aurait pas craché sur une sorte de bouquin de survival/ "the descent" mais en vrai.

Le réseau était le même, les Allemands pas si présent et dangereux que ça sauf aux abords des deux bunker (ajoute aussi celui du Senat) et beaucoup plus simple d'entrer, de sortir, et de se promener qu'aujourd'hui sans aucune entrave... alors le coté survival... bof bof
Au feu de la frontale, nous avons tous vingt ans. Et par deux murs flanqués, qui eux en ont deux cents.
Répondre
#50
3
Jahirange
KdK
TOPO
0
On rêve d'y retrouver qui ????

ahahahaha j'vais lui dire tiens, ça va le faire marrer.

-Bhv-
-Allo Allah ?... C'est Ali ?... Ahmed alors !-
Répondre
#51
1
cena
0
(Mar. 31 Juil. 2018, 09:24)Bhv a écrit : On rêve d'y retrouver qui ????

ahahahaha j'vais lui dire tiens, ça va le faire marrer.

-Bhv-

Bah oui ! Une fois que t’as lu 20 000 lieux sous paris, tu te dis waw la même sous l’occupation ! ... mais non  Smile
Au feu de la frontale, nous avons tous vingt ans. Et par deux murs flanqués, qui eux en ont deux cents.
Répondre
#52
0
0
(Lun. 30 Juil. 2018, 21:02)Jahirange a écrit : Même analyse que toi Krampon, on rêve d'y (re)trouver Basile Cénet en blouse blanche poursuivit par la wehrmacht dans le dédale... et non, c'est avant tout l'histoire de la surface dès lors qu'elle est sous minée par les kta.

Pour les cuissardes je pense pas du tout, déjà dans les années 80 90 c’était tout le monde en baskets.

Un bouquin genre 20 000 lieues sous les terres par Suttel ça l'aurait fait indeed  Smile

Le fait que les cuissardes n'étaient pas répandues dans les années 80 c'est du au fait que le réseau était moins humide ou bien effet de mode/ gens plus à l'arrache ?

(Lun. 30 Juil. 2018, 21:02)Jahirange a écrit :
(Lun. 30 Juil. 2018, 10:01)krampon a écrit : Y a aussi mon côté voyeur qui n'aurait pas craché sur une sorte de bouquin de survival/ "the descent" mais en vrai.

Le réseau était le même, les Allemands pas si présent et dangereux que ça sauf aux abords des deux bunker (ajoute aussi celui du Senat) et beaucoup plus simple d'entrer, de sortir, et de se promener qu'aujourd'hui sans aucune entrave... alors le coté survival... bof bof

Je veux dire survival par rapport au réseau  Wink Je ne sais pas si Suttel avait lu les ouvrages d'Héricart de Thury ou de Gérards mais une chose est sûre, il n'a pas lu de reportages dans le nouvel obs de gens qui disent qu'il suffit d'avoir de la lumière et de faire gaffe, et je ne sais pas quelle était l'image des catacombes à cette époque, les Parisiens devaient bien sûr connaitre l'existence du réseau mais faute de médiatisation d'activités cataphiles éventuelles* est-ce qu'ils y attachaient de l'importance ou le considéraient comme un endroit potentiellement à explorer, ou juste comme un endroit dangereux pour l'intégrité de la ville en surface et donc à combler ? Bref Suttel y allait à l'aveugle totale et sait-on quel ressenti il avait par rapport au danger (réel ou non) d'arpenter ces galeries ?

Quand aux allemands ils étaient peut-être posé tranquillement dans leurs enclos dans les catacombes mais ils étaient bien à la surface et je sais pas si il ferait bon se faire gauler à sortir d'une plaque la bouche en coeur  Wink

*je cherche d'ailleurs de la littérature sur la cataphilie "à l'arrache" pour la première moitié du 20ème siècle en mode proto esprit cataphile contemporain, c'est-à-dire pas les descentes cadrées par l'école des mines ou autres jet set invités à des concerts de musique classique organisés dans l'ossuaire, plutôt en mode jeune titis schlag qui descendent se planquer à la lumière d'une bougie, mais je ne sais pas si, par définition, de telles pratiques auraient laissé des traces si tant est qu'elle aient eu lieu.
Répondre
#53
2
Gizmo
Jahirange
0
(Mer. 01 Août 2018, 09:28)krampon a écrit : Quand aux allemands ils étaient peut-être posé tranquillement dans leurs enclos dans les catacombes mais ils étaient bien à la surface et je sais pas si il ferait bon se faire gauler à sortir d'une plaque la bouche en coeur  Wink

En principe, il passait par Sainte-Anne.

(Mer. 01 Août 2018, 09:28)krampon a écrit : je cherche d'ailleurs de la littérature sur la cataphilie "à l'arrache" pour la première moitié du 20ème siècle

Bon courage !
Répondre
#54
5
Ancre
cena
Gizmo
plysdn
Tochi
0
(Mer. 01 Août 2018, 09:28)krampon a écrit : Je veux dire survival par rapport au réseau  Wink Je ne sais pas si Suttel avait lu les ouvrages d'Héricart de Thury ou de Gérards mais une chose est sûre, il n'a pas lu de reportages dans le nouvel obs de gens qui disent qu'il suffit d'avoir de la lumière et de faire gaffe, et je ne sais pas quelle était l'image des catacombes à cette époque, les Parisiens devaient bien sûr connaitre l'existence du réseau mais faute de médiatisation d'activités cataphiles éventuelles* est-ce qu'ils y attachaient de l'importance ou le considéraient comme un endroit potentiellement à explorer, ou juste comme un endroit dangereux pour l'intégrité de la ville en surface et donc à combler ? Bref Suttel y allait à l'aveugle totale et sait-on quel ressenti il avait par rapport au danger (réel ou non) d'arpenter ces galeries ?





Si ce n'est pas déjà fait, regarde ce reportage très intéressant. Talairach raconte un peu ses aventures avec Suttel et livre quelques détails.
Répondre
#55
0
0
(Mer. 01 Août 2018, 17:00)PeteParada a écrit : Si ce n'est pas déjà fait, regarde ce reportage très intéressant. Talairach raconte un peu ses aventures avec Suttel et livre quelques détails.

Merci pour le partage de ce doc !
Emancipate yourself from mental slavery
none but ourselves can free our minds
Répondre
#56
0
0
(Mer. 01 Août 2018, 12:33)ILOVETP a écrit :
(Mer. 01 Août 2018, 09:28)krampon a écrit : je cherche d'ailleurs de la littérature sur la cataphilie "à l'arrache" pour la première moitié du 20ème siècle

Bon courage !

Je sais plus quel site web insinuait qu'une telle littérature existe, mais en disant juste de chercher dans des librairies spécialisées sans plus d'indices.


(Mer. 01 Août 2018, 17:00)PeteParada a écrit : kramponJe veux dire survival par rapport au réseau  Wink Je ne sais pas si Suttel avait lu les ouvrages d'Héricart de Thury ou de Gérards mais une chose est sûre, il n'a pas lu de reportages dans le nouvel obs de gens qui disent qu'il suffit d'avoir de la lumière et de faire gaffe, et je ne sais pas quelle était l'image des catacombes à cette époque, les Parisiens devaient bien sûr connaitre l'existence du réseau mais faute de médiatisation d'activités cataphiles éventuelles* est-ce qu'ils y attachaient de l'importance ou le considéraient comme un endroit potentiellement à explorer, ou juste comme un endroit dangereux pour l'intégrité de la ville en surface et donc à combler ? Bref Suttel y allait à l'aveugle totale et sait-on quel ressenti il avait par rapport au danger (réel ou non) d'arpenter ces galeries ?





Si ce n'est pas déjà fait, regarde ce reportage très intéressant. Talairach raconte un peu ses aventures avec Suttel et livre quelques détails.

Je connaissais pas, merci pour le partage !
Répondre
#57
0
0
krampon
(Mer. 01 Août 2018, 12:33)ILOVETP a écrit :
(Mer. 01 Août 2018, 09:28)krampon a écrit : je cherche d'ailleurs de la littérature sur la cataphilie "à l'arrache" pour la première moitié du 20ème siècle

Bon courage !

Je sais plus quel site web insinuait qu'une telle littérature existe, mais en disant juste de chercher dans des librairies spécialisées sans plus d'indices.


Dépêche toi de trouver, j’ai lu sur internet qu’un nuage de chlore se dirige vers la terre à une vitesse supersonique : impact et fin du monde prévu pour la rentrée.
Au feu de la frontale, nous avons tous vingt ans. Et par deux murs flanqués, qui eux en ont deux cents.
Répondre
#58
2
ILOVETP
Jahirange
0
(Jeu. 02 Août 2018, 09:18)Jahirange a écrit : krampon
(Mer. 01 Août 2018, 12:33)ILOVETP a écrit :
(Mer. 01 Août 2018, 09:28)krampon a écrit : je cherche d'ailleurs de la littérature sur la cataphilie "à l'arrache" pour la première moitié du 20ème siècle

Bon courage !

Je sais plus quel site web insinuait qu'une telle littérature existe, mais en disant juste de chercher dans des librairies spécialisées sans plus d'indices.


Dépêche toi de trouver, j’ai lu sur internet qu’un nuage de chlore se dirige vers la terre à une vitesse supersonique : impact et fin du monde prévu pour la rentrée.

Je suppose qu'il faut qu'on cherche dans une librairie spécialisée pour plus d'indices jahirange?
Répondre
#59
0
0
(Jeu. 02 Août 2018, 09:26)Zachariah a écrit :
(Jeu. 02 Août 2018, 09:18)Jahirange a écrit : krampon
(Mer. 01 Août 2018, 12:33)ILOVETP a écrit : Bon courage !

Je sais plus quel site web insinuait qu'une telle littérature existe, mais en disant juste de chercher dans des librairies spécialisées sans plus d'indices.


Dépêche toi de trouver, j’ai lu sur internet qu’un nuage de chlore se dirige vers la terre à une vitesse supersonique : impact et fin du monde prévu pour la rentrée.

Je suppose qu'il faut qu'on cherche dans une librairie spécialisée pour plus d'indices jahirange?

La librairie spécialisée ! Google ! Et en plus le site qui parle de ça existe vraiment !
Au feu de la frontale, nous avons tous vingt ans. Et par deux murs flanqués, qui eux en ont deux cents.
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Livre] Description des Catacombes de Paris (Héricart de Thury) ushankaa 27 12 621 Jeu. 05 Juil. 2018, 10:37
Dernier message: ILOVETP
  Carrières de pierre à bâtir des environs de Paris (1779) ILOVETP 0 456 Ven. 09 Fév. 2018, 09:30
Dernier message: ILOVETP
  Troller dans La Nature, 1909 : Les Carrières de Paris, L'Accident de la rue Tourlaque ILOVETP 2 892 Jeu. 30 Nov. 2017, 15:23
Dernier message: ILOVETP
Star Les livres pour enfants qui parlent des catacombes/carrières/souterrains Satsuki 15 5 422 Lun. 20 Nov. 2017, 09:58
Dernier message: Beach
  Lefeuve - Souvenir des Catacombes de Paris (1889) ILOVETP 1 644 Ven. 03 Nov. 2017, 10:05
Dernier message: Suri
  Essai sur les catacombes de Paris. Tristan 19 5 625 Lun. 03 Juil. 2017, 22:12
Dernier message: znort
  Projet de catacombes pour la ville de Paris ILOVETP 0 671 Ven. 30 Juin 2017, 20:17
Dernier message: ILOVETP
  Armand Viré - La Faune des catacombes de Paris (1896) ILOVETP 1 1 513 Mer. 03 Mai 2017, 13:51
Dernier message: ILOVETP
  Le droit concernant l’exploitation des carrières à Paris et autour sous Louis XVI ILOVETP 0 690 Mer. 22 Mars 2017, 18:43
Dernier message: ILOVETP
  Marie-France Arnold - Petite et grande histoire des catacombes de Paris ILOVETP 2 2 380 Sam. 10 Dec. 2016, 21:39
Dernier message: Lhermine



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)