2 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
La Bièvre souterraine
#1
1
SWAN
0
Bonjour à tous,

Je suis plutôt nouveau ici, mais j'ai passé pas mal de temps à essayer de lire tout ce qu'il y avait ici pour ne pas faire de doublon.
J'ai pas trouvé de sujet dédié spécialement à la Bièvre donc je me permet d'en ouvrir un.

Je voulais savoir si certains d'entre vous ont déjà visité la Bièvre sous Paris. 
A l'origine je souhaitais y rentrer par son extrémité (la Seine), mais ça me semble un peu compromis parce qu'il est nécessaire de passer par la Seine pour ça (et j'ai pas de bateau gonflable) :
https://www.google.com/maps/@48.8448871,...a=!3m1!1e3

Et ça ressemble à ça (merci Wikipédia) : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/c..._Seine.JPG


A partir de ce point je sèche (lol) un peu. Je ne sais pas s'il est possible d'y accéder par le système des égouts classiques, où si je dois trouver des plaques particulières pour accéder.
Je mets le tracé de la Bièvre en sous sol en pièce jointe.

Aussi, si vous savez si l'eau peut monter rapidement, comme j'ai pu entendre dire, je préfère le savoir pour minimiser les risques.
Je vous ferai un compte rendu si j'arrive à y descendre, et si d'autres veulent tenter l'expérience avec moi, ça sera avec plaisir.

Merci beaucoup, ce forum regorge de ressources, c'est un plaisir pour moi déjà !
Répondre
#2
5
guy
Shadal
sord
SWAN
Yersinia
0
Il semble que sur la majeure partie, ce soit devenu un mince filet dans les égouts.
pas besoin de bateau mais d'epaisses cuissardes.

Tu peux regarder ce doc, en particulier à partir de la 10e minute
https://youtu.be/8hkHCmF_d5c
Répondre
#3
0
0
Merci pour le lien vers cette vidéo saintloup !

(Ven. 22 Mai 2020, 05:04)saintloup a écrit : Il semble que sur la majeure partie, ce soit devenu un mince filet dans les égouts.

Plutôt que les égouts, j'aurai dit que c'était principalement connecté à des collecteurs d'eaux de pluie (et non d'eaux usées) ?
Par contre je pense qu'il faut aimer les colonies de rats là dedans
J'suis trop un bourgeois, j'bois de la BrewDog!
Répondre
#4
0
0
En banlieue, tu peux la suivre en vélo ou à pieds... Bon, dès que tu arrives à Anthony ça deviens compliqué.

J'ai souvenir d'un parcours de rando entre la Poterne des Peupliers et son embouchure dans la Seine... mais je sais plus si il est dans un guide de balade géologique sur Paris ou si il est dans un des guides de Rando Parisien. ( ou dans autre chose )
Répondre
#5
2
géotrouvetout
Yersinia
1
KdK
Dans Paris :

https://youtu.be/rXL6UmCDML0
 
.
https://www.facebook.com/photographie.souterraine/
"Les catacombes disparaîtront sous les injections. Les cataphiles disparaîtront sous leurs déjections" (Nostradamus)
Répondre
#6
1
SWAN
0
À partir des planches et d'autres plans, j'avais retracé le tracé de la bièvre avant canalisation. Je me demande de quelle manière elle est canalisée d'ailleurs. J'imagine qu'elle est emmenée droit au collecteur de la Bièvre justement.

"En mil trois cent quarante-huit,
à Nuits, de cent restèrent huit.
En mil trois cent quarante-neuf,
à Beaune, de cent restèrent neuf."



Répondre
#7
5
Aurige
Land-scape
M8_
SWAN
VilCoyote
0
J'ai entendu dire que le déversoir Bièvre-Watt le long de Masséna est impliqué pour absorber le débit de la Bièvre, au moins en temps d'Orage.

Y'a aussi des tracés d'écoulement dans ce document sur un projet de restauration de la Bièvre daté de 2003 : https://www.iau-idf.fr/fileadmin/NewEtud...ignets.pdf
en équilibre sur l'épaule des géants
Répondre
#8
1
SWAN
0
(Ven. 29 Mai 2020, 10:46)2006 a écrit : J'ai entendu dire que le déversoir Bièvre-Watt le long de Masséna est impliqué pour absorber le débit de la Bièvre, au moins en temps d'Orage.

Y'a aussi des tracés d'écoulement dans ce document sur un projet de restauration de la Bièvre daté de 2003 : https://www.iau-idf.fr/fileadmin/NewEtud...ignets.pdf

Super intéressant ce doc!
Répondre
#9
7
Aurige
guyyom
lamer
Monsieur S
SWAN
VilCoyote
Yersinia
0
(Ven. 29 Mai 2020, 11:06)BiBi a écrit :
(Ven. 29 Mai 2020, 10:46)2006 a écrit : J'ai entendu dire que le déversoir Bièvre-Watt le long de Masséna est impliqué pour absorber le débit de la Bièvre, au moins en temps d'Orage.

Y'a aussi des tracés d'écoulement dans ce document sur un projet de restauration de la Bièvre daté de 2003 : https://www.iau-idf.fr/fileadmin/NewEtud...ignets.pdf

Super intéressant ce doc!

Il y en a un autre avec plus de détails : https://www.apur.org/sites/default/files...nts/40.pdf


Le collecteur principal de la rive gauche existait avant 1877 et s'est vu prolongé avec les premiers chantier pour lui raccorder le bras « mort » – maintenant il semble que les noms ont changés et que c'est juste « le collecteur de la Bièvre », sauf erreur de ma part. La bièvre « vive » est canalisée plus tard à partir de 1881 dans le collecteur de la Colonie qui semble être aujourd'hui nommé collecteur Pascal. C'est consistant avec (par exemple) le Plan général des égouts de la Ville de Paris (1875) qui présente toujours la Bièvre au milieu du 13ème, pile poil là où il y a une grande bande blanche sans exploitations sur les planches de l'IGC, et consistant avec les plans plus récents.

Après ces travaux, il y avait des endroits encore à découvert, sans trop chercher on trouve une liste qui à l'air complète et qui colle avec certains autres tracés de collecteurs (par exemple le long de la rue Buffon) :

Citation :Bièvre vive :
Treizième arrondissement :
De la Poterne des Peupliers à la tête amont du collecteur de la Colonie (bief des Peupliers), 204 mètres.
Entre le boulevard d’Italie et la rue Corvisart (bief Corvisart), 16 m. 50
Entre les rues Corvisart, et Croulebarbe (bief Croulebarbe), 147m. 50.
Entre les boulevards Arago et de Port-Royal (bief de-Port-Royal), 55 mètres.

Cinquième arrondissement
:
Entre le boulevard de Port-Royal et l’avenue des Gobelins (bief de Valence), 125 mètres.

Au total environ 550 mètres.

Bièvre morte :
Treizième arrondissement :
Rue de la fontaine-à-Mulard (bief Pau), 57mètres 10.
Rue du Pot-au-Lait (bief Lerambert), 33 mètres.
En amont de la rue Saint-François-de-Sales (bief Lartas), U7 ni. 50.
En aval de la rue Saint-François-de-Sales (bief de la Glacière), 57mètres.
Entre la rue Corvisart et le boulevard Arago (bief des Cordelières), 540 mètres.

Cinquième arrondissement
 :
Entre le boulevard Arago et la rue Claude-Bernard (bief Pascal), alimentation artificielle ; 150 mètres.
Entre la rue Monge et la rue de la Clef (bief de la Photographie), 180 mètres.
Entré les rues Santeuil et Geoffroy-Saint-Hilaire (bief.  Santeuil), 135 mètres,
Tronçons divers entre les rues Geoffroy-Saint-Hilaire et le boulevard de l’Hôpital (bief Buffon, alimentation artificielle) 390 mètres.

Au total, environ 1,589 m


Pièces jointes Miniature(s)







en équilibre sur l'épaule des géants
Répondre
#10
0
0
Dans le 13, notamment vers glaciere, on voit des petites inscriptions sur le sol indiquant le tracé
Répondre
#11
4
2006
BiBi
JoannyHxC
Land-scape
0
(Ven. 29 Mai 2020, 10:46)2006 a écrit : J'ai entendu dire que le déversoir Bièvre-Watt le long de Masséna est impliqué pour absorber le débit de la Bièvre, au moins en temps d'Orage.

Y'a aussi des tracés d'écoulement dans ce document sur un projet de restauration de la Bièvre daté de 2003 : https://www.iau-idf.fr/fileadmin/NewEtud...ignets.pdf

Quelques conneries dans ce doc pour la partie la plus ancienne...

L'enceinte n'a pas vraiment obligé à détourner le fleuve, le fossé a drainé les terrains et donc fait baisser le canal. C'est ce qui a motivé Saint-Victor à demander le creusement d'un second canal parallèle un peu plus loin.

Il y a notamment quelques écrits parmi les rares archives médiévales qui expliquent comment le canal de Bièvre initial malgré ses 3m de large était utilisé pour transporter la pierre vers les chantiers du centre de Paris, et les conflits entre les meuniers et le transport de bois par flottage qui défonçait les moulins.
C'est d'ailleurs congruent avec la (trop rapide) étude de la carrière a ciel ouvert découverte dans le XIIIe le long d'un méandre, ce qui tend à montrer que le lit du fleuve n'a pas vraiment été modifié depuis Lutèce (l'ilôt de la Reine Blanche qui a les pieds dans l'eau est déjà en grande partie construit au XVe et la carrière était déjà remblayée).
Répondre
#12
0
0
(Ven. 29 Mai 2020, 14:02)Krahoc a écrit : Il y a notamment quelques écrits parmi les rares archives médiévales qui expliquent comment le canal de Bièvre initial malgré ses 3m de large était utilisé pour transporter la pierre vers les chantiers du centre de Paris, et les conflits entre les meuniers et le transport de bois par flottage qui défonçait les moulins.
C'est d'ailleurs congruent avec la (trop rapide) étude de la carrière a ciel ouvert découverte dans le XIIIe le long d'un méandre, ce qui tend à montrer que le lit du fleuve n'a pas vraiment été modifié depuis Lutèce (l'ilôt de la Reine Blanche qui a les pieds dans l'eau est déjà en grande partie construit au XVe et la carrière était déjà remblayée).

Aurais-tu plus d'infos à ce propos ou les docs/études qui en parle ? Ca m'intéresse grandement
Là, tout n’était qu’ombre et beauté, dédales, calme et roche carbonaté 
Répondre
#13
2
géotrouvetout
Mathieu
0
"Étude des pierres de l'arche de l'enceinte de Philippe Auguste sur le canal de Bièvre" par Annie Blanc et Claude Lorenz, Cahiers de la Rotonde, n° 17 (et les autres articles du cahier en rapport avec le chantier de fouille de la poterne).
"Observations sur la nature des matériaux de la cathédrale Notre-Dame de Paris" par les même (https://www.jstor.org/stable/767106?seq=1)
L'autre source est de la littérature grise, malheureusement (études de Jean-Pierre Gély et Marc Viré).
edit : Viré en parle rapidement ici : https://youtu.be/utjPxzK3UBc?t=419


Concernant la carrière à ciel ouvert dans le 13e, elle n'a pas été fouillée jusqu'au pied pour des raisons de sécurité (si on travaille "en fosse", il faut avoir des pentes de chaque côté inférieures à une certaine cote pour éviter les glissements de terrain avec des bonhommes dessous), mais elle a été remblayée après l'étude de ce qui était observable et le bâtiment fondé n'a pas d'emprise dessus, donc ça reste une réserve archéo. Rendez-vous dans 100 ans quand le bâtiment sera démoli. :p
Répondre
#14
0
0
Merci beaucoup pour les références !
Là, tout n’était qu’ombre et beauté, dédales, calme et roche carbonaté 
Répondre
#15
19
2006
Andrew
Atreyu
Beach
cena
dezo
géotrouvetout
Jahirange
kpof
lamer
Land-scape
lil_Talpa
Lode Runner
M8_
Nohio
Poule au Pot
Shadal
Skara
Tochi
0
Merci l'auteur et à tous les contributeurs du topic.

Intro:

[Image: 1591485130-img-20200606-wa0069.jpg]
[Image: 1591486278-intro.jpg]

Illustration  et Intro de la Cigale


J'ai été contaminé par votre curiosité du coup après que le reportage a filé la larme à l'oeil d'un pote on s'est dit qu'un petit coucou à l'histoire s'imposait.

Je vous raconte donc ça en mode CR;
On enfile nos tenues d'agents d'entretiens, cosplay tmtc, on recheck le plan et c'est tipar jusqu'à la kepla dans le but de retracer le chemin de Gérard Comte du reportage de Jean-Baptiste Gallot et Alain Passerel.


[Image: 1591484146-risigangekta.jpg]


On suit les indices sur le chemin:

[Image: 1591485110-img-20200606-wa0071.jpeg]
Ancien Lit de la Bièvre bras vif

[Image: 1591485049-img-20200606-wa0078.jpeg]

Ancien lit de la bièvre emplacement du moulin de Croulebarbe

[Image: 1591485086-img-20200606-wa0081.jpeg]

Ancien lit de la bièvre bras mort

Y en a sur toute les rues, à un endroit il en manquait un, un margoulin avait sorti le marteau et le burin pour en retirer une pour sa collection je présume; pas cool.


J'avais oublié de bien rechargé mon armytek du coup j'utilisais ma lampe de secours d'inspection orange, le bémol c'est que tout a la même couleur, impossible de savoir sur quoi je mettais les pieds au menu Rats gigantesques, sauterelle "du 13", merde de rats, croûte de cacas covidés, merde qui flotte, chierie et fèces sous toute ses formes accompagné de leur odeur du turfu. J'avais le sentiment que les tanneurs du siècle dernier étaient encore en activité.

Le prix a payé quand t'es trop lâche pour lever c'est que tu descends en premier, je me suis donc mangé toute les toiles d'araignées.

[Image: 1591486624-img-20200606-220416.jpg]

[Image: 1591485255-img-20200606-220849.jpg]

      Reste du pont du moulin de la Croulebarbe



On retrouve El Famoso Pont. 

On en a profité pour voir également un reste de vieux déverseur d'orage dans le coin.

Premier réflèxe au retour, toute les fringues à la machine et on profite de la fontaine d'eau potable des eaux de Paris non loin alimenté par puits artésien pour laver nos affaires et nos visages.


Conclusion :

[Image: 1591485099-img-20200606-wa0073.jpeg]

Mais moi sale comme c'est; sûrement pas.




[Image: 1591485143-img-20200606-wa0070.jpg]
Illustration de la Cigale
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Rivière souterraine conseils Raven 19 14 762 Mer. 07 Sep 2016, 15:20
Dernier message: pierre le dijonnais
  une ville souterraine a Helsinky lamer 4 3 487 Sam. 05 Mars 2011, 15:33
Dernier message: gumpk
  Base militaire souterraine ouchouh@ya 25 18 503 Ven. 18 Juil. 2008, 17:55
Dernier message: julian
  Liaison souterraine à  225 000 volts Georges 35 17 323 Ven. 19 Oct. 2007, 23:36
Dernier message: fanfouer
  Agriculture souterraine - Tennessee US h2o 10 6 229 Lun. 10 Avr. 2006, 16:40
Dernier message: h2o
  Galerie souterraine Maisons-Alfort numis94 18 13 419 Lun. 27 Mars 2006, 12:59
Dernier message: ETiS
  La Tiretaine, rivière souterraine à  Clermont-Ferrand Le Duc 3 6 004 Sam. 14 Mai 2005, 08:45
Dernier message: Le Duc
  Congrès d'archéologie souterraine Titan 2 3 296 Ven. 16 Jan. 2004, 10:30
Dernier message: NaJ
  Paris - La voirie souterraine fermée aux voitures ? Cavannus 12 9 235 Jeu. 03 Juil. 2003, 21:38
Dernier message: h2o
  IRAK : une raffinerie souterraine lafouine 1 3 307 Dim. 04 Mai 2003, 20:23
Dernier message: lafouine



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)