2 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4 (3 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Cartographie GRS au lidar
Photo 
3
Acmo
KOP
TOPO
0
TNF Plan


Voilà ce que ça donne une fois les données topo entrées dans le logiciel de traitement et après calcul en mode plan


TNF



Et le rendu 3D, qui n'est vraiment pas à la hauteur de ce qui est recherché dans notre cas.

-Bhv-
-Allo Allah ?... C'est Ali ?... Ahmed alors !-
Répondre
0
0
Tu peux géolocaliser ton modèle 3D une fois sorti ?
Il pèse lourd ton modèle 3D (dans des formats courants) ?
2D-3D & Co
Répondre
1
KdK
0
oui, tu peux le géolocaliser, car l'on peut associer des coordonnées gps au premier point topo (en entrée de grotte), voire même à des points intermédiaires si tu captes des satellites.

La suite des points relevés oriente automatiquement les cavité par rapport à ce point d'entrée initial.

Tu peux même, je le crois, positionner les rendus (plan, coupe, 3d) sur google earth.

Pour plus de précision et surtout vérifier qu'il n'y a pas d'erreur dans la prise de mesure (visées inversées par exemple), tu peux topographier des boucles dans lesquelles le premier et le dernier point doivent être identiques (superposition).

Non, il ne pèse rien.

-Bhv-
-Allo Allah ?... C'est Ali ?... Ahmed alors !-
Répondre
0
0
(Lun. 03 Oct. 2016, 09:00)Bhv a écrit : oui, tu peux le géolocaliser, car l'on peut associer des coordonnées gps au premier point topo (en entrée de grotte), voire même à des points intermédiaires si tu captes des satellites.

La suite des points relevés oriente automatiquement les cavité par rapport à ce point d'entrée initial.

Tu peux même, je le crois, positionner les rendus (plan, coupe, 3d) sur google earth.

Pour plus de précision et surtout vérifier qu'il n'y a pas d'erreur dans la prise de mesure (visées inversées par exemple), tu peux topographier des boucles  dans lesquelles le premier et le dernier point doivent être identiques (superposition).

Non, il ne pèse rien.

-Bhv-

bh tu m'en dis plus sur les points intermédiaires gps? j'etais pour l'instant obligé de faire des boucles fictives en A/R pour solidifier le point intermédiaire exterieur (le calcul des boucles privilégie les parcours avec le moins d'erreur.
j'en arais besoin pour lifou et je reprendrais bien les 200 km topos du yucatan
vivre c'est mourir un jour, plonger sous terre c'est vivre intensément!
Répondre
0
0
En fait il s'agit d'une bidouille afin de vérifier que les relevés topos sont corrects, car il n'est pas possible d'attribuer de coordonnées GPS à des points intermédiaires.

Imaginons une cavité en tunnel :

- Le premier point topo correspondant à l'entrée peut être géo-localisé facilement dans le logiciel Visual Topo (onglet cavité à renseigner).

- Le dernier, en sortie de tunnel, peut également être géolocalisé par GPS, mais le logiciel ne permet pas de lui attribuer des coordonnées XYZ.

2 bricolages :
- positionner sur plan la cavité et vérifier le dernier point topo est positionné au bon endroit.
ou
- inverser toutes les données (orientation/gauche/droite) et ainsi transformer la sortie en entrée bis, puis vérifier sur plan que que les coordonnées de la sortie (ex-entrée) correspondent aux coordonnées initiales

Ce n'est pas fantastique, mais bon Smile

-Bhv-
-Allo Allah ?... C'est Ali ?... Ahmed alors !-
Répondre
0
0
Salut,
Au cas ou ça vous intéresse :
https://github.com/googlecartographer/cartographer
A+
Répondre
0
0
(Ven. 07 Oct. 2016, 14:15)desty a écrit : Salut,
Au cas ou ça vous intéresse :
https://github.com/googlecartographer/cartographer
A+

Pour l'avoir pas mal testé avec du matériel adapté en 2015 : même si c'est impressionnant, c'est encore loin de la maturité annoncée.
2D-3D & Co
Répondre
0
0
Citation :"Aujourd'hui on peut faire ça avec un Kinect de Microsoft. Ça fait de l'anti-collision maison à pas cher maison mais ça ne mappe pas un environnement. C'est de la stéréographie. Donc pas de lumière, pas de données" détaille Grégoire Thomas. Mais tout va très vite dans le monde des drones, avec l'arrivée des LiDAR (ndlr. light detection and ranging). Problème, ils sont encore très lourds et très chers "Un bon LiDAR, c'est 15.000€ et 2 kilos. Mais tout cela va se démocratiser dans les deux ans qui viennent, avec l'appui du secteur automobile"

http://www.zdnet.fr/actualites/drone-vol...843098.htm
2D-3D & Co
Répondre
0
0
SLAM for dummies : https://ocw.mit.edu/courses/aeronautics-...s_repo.pdf
Répondre
0
0
Vivement qu'ils "démocratisent" ça alors :

http://www.faro.com/fr-fr/produits/docum...-3d/apercu

I_love
Répondre
0
0
Sinon y a ça :
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/...tique.html
https://youtu.be/DD_FoMER-cI
La vie est dure comme une pierre tombale.
Répondre
1
El Mariachi
0
Dans le Spéléo magazine de ce mois ci, il y a un article sur la Topo3D des premiers puits du gouffre Berger au dessus de Grenoble.
Cela a été fait cet été pendant le camp Berger 2016 avec un scanner mobile geoslam de BIM Stratégie.

Le résultat est impressionnant.

Voici le site d'Olivier Testa pour un petit aperçu sur d'autres projets :
http://www.not-engineers.fr/topographie-...riere.html

Scan 3D de cochin
Répondre
0
0
(Mar. 25 Oct. 2016, 21:16)bork a écrit : Dans le Spéléo magazine de ce mois ci, il y a un article sur la Topo3D des premiers puits du gouffre Berger au dessus de Grenoble.
Cela a été fait cet été pendant le camp Berger 2016 avec un scanner mobile geoslam de BIM Stratégie.

Le résultat est impressionnant.

Voici le site d'Olivier Testa pour un petit aperçu sur d'autres projets :
http://www.not-engineers.fr/topographie-...riere.html

Scan 3D de cochin

cela se fait effectivement à la vitesse d'un homme qui marche.
mais parfois ca bug. On a perdu 2/3 des données prises lors d'un relevé.
Mais la vitesse de topo d'une carriere est impressionnante, et on incorpore des parties oubliées.
vivre c'est mourir un jour, plonger sous terre c'est vivre intensément!
Répondre
0
0
(Mer. 26 Oct. 2016, 15:53)plongeur a écrit : cela se fait effectivement à la vitesse d'un homme qui marche.
mais parfois ca bug. On a perdu 2/3 des données prises lors d'un relevé.
Mais la vitesse de topo d'une carriere est impressionnante, et on incorpore des parties oubliées.

Ils n'ont pas de retour en temps réel lors de l’acquisition ?
2D-3D & Co
Répondre
0
0
Au regard de leurs exemples me viennent plusieurs commentaires :
- le relevé topo du géomètre est quand même drôlement précis, par rapport à celui de leur machine,
- ils annoncent 3 heures de prises de mesures pour un relevé de 2 kilomètres sous cochin. De mon expérience, ce n'est pas hyper rapide non plus. Ce qui doit l'être par contre c'est le traitement qui donne le résultat 3D.
- Le rendu 3D filaire ressemble fort à ce que l'on peut produire avec visual Topo et un DistoX.

et une question :
- comment sont liées les stations de mesure les unes par rapport aux autres ?

-Bhv-
-Allo Allah ?... C'est Ali ?... Ahmed alors !-
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Cartographie sur Internet: Google Maps h2o 5 4 468 Mer. 09 Fév. 2005, 22:44
Dernier message: PtiGeo



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)