18 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Votre Généalogie - Philibert Asper/Aspairt
#16
0
0
Le document est très intéressant, toutefois l'auteur est un peu léger sur certains points.

En particulier affirmer qu'il s'agit d'une tombe est prématuré. L'inscription "A la mémoire de ..." n'est pas "Ici repose ..." ou bien "Ci-gît ..." : rien n'indique s'il s'agit du tombeau de Philibert ou d'un stelle commémorative, et aucun document ne fait pencher les faits vers une hypothèse ou une autre.

Bref, pour moi ce point reste en suspens.
Répondre
#17
0
0
catageek a écrit :L'inscription [...] n'est pas "Ici repose ..." ou bien "Ci-gît ..."

C'est vrai
l'inscription dit plutôt : "inhumé en la même place"
[KOP] parce que les patates, ça pousse sous terre.
Répondre
#18
0
0
Quoiqu'il en soit, même s'il y a effectivement les restes d'un corps sous le tombeau comme l'indique le texte déjà  mentionné, établir avec certitude son identité est une opération extrêmement hasardeuse, surtout que c'était pas bien diffiçile pour l'IGC à  l'époque de récupérer un squelette puis de l'inhumer.

Par ailleurs, la formulation "en la même place" peut prêter à  diverses interprétations :

http://ckzone.org/post241467.html#p241467
"Les raisons pour lesquelles un homme se met à  boire régulièrement de grandes quantités d'alcool peuvent être très diverses. Le résultat, lui, est généralement le même." Haruki Murakami
Répondre
#19
0
0
Y'a déjà  eu des recherches effectuées derrières le cénotaphe, avec le résultat que vous pouvez imaginer ...
Répondre
#20
0
0
big a écrit :Y'a déjà  eu des recherches effectuées derrières le cénotaphe, avec le résultat que vous pouvez imaginer ...

à€ savoir ? y'a des nonos et un trousseau de clefs ? Big Grin
Je clair Luc, ne pas ?
Répondre
#21
0
0
Et même une bouteille de chartreuse tiens, sans oublier la laisse du chien :wink:
Répondre
#22
0
0
big a écrit :Et même une bouteille de chartreuse

Dis, il en reste un peu ? steuplééé !
Je clair Luc, ne pas ?
Répondre
#23
0
0
big a écrit :Y'a déjà  eu des recherches effectuées derrières le cénotaphe, avec le résultat que vous pouvez imaginer ...
oui tu descendais pas encore Big Grin
acces par la galerie c'est le plus simple,
et le trou a gauche de la tombe a été cimenté avec des blocs,
Yom on a pris toute la chartreuse
vivre c'est mourir un jour, plonger sous terre c'est vivre intensément!
Répondre
#24
0
0
L'article ci-dessus, ainsi que plusieurs autres auteurs mentionnent l'édition des Catacombes de Berthet de Grimaux 1832 en 20 pages in-folio. Elle figure bien au catalogue de la bnf mais me semble suspecte à  plusieurs titres :
- Berthet n'aurait eu que 17 ans, on n'a pas connaissance qu'il ait publié si tôt.
- Dans la postface Berthet remercie Lorieux et Fourcy de l'avoir document et guidé dans les catas. Or aucun d'eux n'y bossait à  cette date.
- Dès la parution de 1854 on a plusieurs tirages, des traductions en Espagnol, en Allemand, une contrefaçon belge, etc. à‰trange qu'un tel best-seller soit resté caché 22 ans.
- Les biblios de l'époque (de mémoire Thieme et Quérard) donnent la date de 54 pour l'originale.
Quelqu'un a-t-il déjà  vu cette édition de 32 ? Est-ce un prospectus pour annoncer un projet qu'il a ensuite mis de côté ? Un épisode du feuilleton qui a paru seul ?
Ou un bibliothécaire a-t-il fourché et tout le monde recopie son erreur depuis ?
Répondre
#25
1
smac
0
Tristan a écrit :à  ce propos, je ne comprend pas comment ils ont reconstitué ces archives. C'est d'après un pv du commissaire Daubanel ? Qui existe toujours donc ? Quelqu'un l'a-t-il vu ?

Non, j'ai épluché les archives de la Préfecture de Police, mais suis rentrée bredouille (archives du district de l'observatoire, du luxembourg ainsi que l'institut médico-légal).
Forfément, fans les dents f'est moins fafile
Répondre
#26
0
0
Tristan a écrit :L'article ci-dessus, ainsi que plusieurs autres auteurs mentionnent l'édition des Catacombes de Berthet de Grimaux 1832 en 20 pages in-folio. Elle figure bien au catalogue de la bnf mais me semble suspecte à  plusieurs titres :
- Berthet n'aurait eu que 17 ans, on n'a pas connaissance qu'il ait publié si tôt.
- Dans la postface Berthet remercie Lorieux et Fourcy de l'avoir document et guidé dans les catas. Or aucun d'eux n'y bossait à  cette date.
- Dès la parution de 1854 on a plusieurs tirages, des traductions en Espagnol, en Allemand, une contrefaçon belge, etc. à‰trange qu'un tel best-seller soit resté caché 22 ans.
- Les biblios de l'époque (de mémoire Thieme et Quérard) donnent la date de 54 pour l'originale.

Merci pour toutes ces précisions.
Dans le tome 1 de l'édition de 1854 consultable dans gallica, il y a une dédicace dans laquelle à‰lie Berthet raconte une visite des catacombes en compagnie de Lefébure de Fourcy alors "ingénieur ordinaire des carrières sous-Paris", il n'est pas question de Lorieux alors qu'il les cite l'un et l'autre pour les remercier dans la notice de l'édition de 1863.

Tristan a écrit :Quelqu'un a-t-il déjà  vu cette édition de 32 ? Est-ce un prospectus pour annoncer un projet qu'il a ensuite mis de côté ? Un épisode du feuilleton qui a paru seul ?
Ou un bibliothécaire a-t-il fourché et tout le monde recopie son erreur depuis ?

Une confusion entre les différentes éditions pourrait effectivement expliquer ces multiples incohérences mais je n'ai pas réussi à  trouver la version de 1832.
"Les raisons pour lesquelles un homme se met à  boire régulièrement de grandes quantités d'alcool peuvent être très diverses. Le résultat, lui, est généralement le même." Haruki Murakami
Répondre
#27
0
0
katafille a écrit :
Tristan a écrit :à  ce propos, je ne comprend pas comment ils ont reconstitué ces archives. C'est d'après un pv du commissaire Daubanel ? Qui existe toujours donc ? Quelqu'un l'a-t-il vu ?

Non, j'ai épluché les archives de la Préfecture de Police, mais suis rentrée bredouille (archives du district de l'observatoire, du luxembourg ainsi que l'institut médico-légal).

Le cachet "Loi du 12 février 1872" a été spécialement appliqué sur les documents d'état civil reconstitués par application de la dite loi. Ces documents ont force légale.
Il est très peu probable que l'administration ait improvisé le texte de l'acte de décès... La pièce a indubitablement existé. Il est possible que le travail de reconstitution ait nécessité la centralisation des archives relatives à  l'état civil: il pourrait exister un fond d'archives spécifique, ou alors, si il n'a pas été constitué, tout est perdu.
Répondre
#28
0
0
Tristan a écrit :... - Berthet n'aurait eu que 17 ans, on n'a pas connaissance qu'il ait publié si tôt....

Peut-etre y a t'il une confusion avec un livre sortie en 1932 "Paris ou Le Livre des Cent-et-un" contenant un chapitre "Les catacombes de Paris"... sans rapport avec Elie Berthet.

http://books.google.fr/books?id=caQFAAAA...&q&f=false
http://books.google.fr/books?id=1R8KAAAA...&q&f=false

Voila ce que dit le "Dictionnaire universel des contemporains" Par Louis-Gustave Vapereau (1858):
page 184:
Citation :BERTHET (à‰lie-Bertrand), romancier français, né le 9 juin 1815, à  Limoges, o๠son père était commerçant, fit ses étudesau collège de cette ville et montra à  la fois du goà»t pour les sciences naturelles et la littérature. En l834, il vint à  Paris, sous prétexte d'étudier le droit, tenter, malgré sa famille, la fortune littéraire. Il y apportait quelques nouvelles écrites sur les bancs du collège même ;
il en forma un volume "la Veilleuse", qu'il publia sous le pseudonyme d'à‰lie Raymond. Ce début passa complètement inaperçu, et ce ne fut que quelques années plus tard qu'il commença à  se faire connaître par des feuilletons dans le jo'urnal le Siècle. De 1837 jusqu'à  ce jour, M. à‰lie Berlhet a donné, soit dans ce journal, soit dans l'Union, le Commerce, la Patrie, le Constitutionnel, un grand nombre de romans publiés ensuite séparément. Il a aussi collabore à  divers recueils, la Gaxette des enfants, Paris élégant, la tente du xixe siècle, le Journal pour tous, etc.
Au milieu des productions éphémères du roman-feuilleton , les ouvrages de M. àŠlie Berthet ont obtenu, depuis vingt ans, une vogue qui s'explique moins par la nouveauté des conceptions ou le mérite du style que par l'habileté de la composition et la moralité. Inférieur dans la peinture des mœurs et dans les caractères, il a le talent d'exciter et de soutenir l'intérêt par les situations et l'intrigue. Quelques amis lont comparé à  Walter Scott.
Ses ouvrages forment environ quatre-vingts volumes ; les plus remarquables sont : la Croix de raffut [௠vol. in-8, 1841); le Braconnier (2 vol. in-8, 1846); le Nid de cigognes (3 vol. in-8,1848); la Roche tremblante (2 vol. in-8, 1851) ; Us Mystères de la famille (3 vol. in-8, 1854); Les Catacombes de Paris (8 vol. in-8,1854). M. à‰lie Berthet a en outre fait représenter deux drames tirés de ses œuvres, le Pacte de famine, en collaboration avec M. Paul Foucher, et le Garçon de recette, avec M. Dennery.
-- h2o
Sauvez une hague, mangez un cataphile.
Répondre
#29
0
0
h2o a écrit :Peut-etre y a t'il une confusion avec un livre sortie en 1932 "Paris ou Le Livre des Cent-et-un" contenant un chapitre "Les catacombes de Paris"... sans rapport avec Elie Berthet.
ça semble peu probable car à  part le titre, le truc de Lamarque ne fait que 11 pp. in-8 alors qu'à  la BN ils parlent de 20 pp. grand in-folio ça doit être genre une édition populaire à  2 colonnes format journal. Une erreur sur la date me semble plus probable qu'une erreur sur le format et sur le nb de pages et sur le nom de l'éditeur. m'enfin tout est possible...
edit : http://catalogue.bnf.fr/servlet/Recherch...=catalogue la date est entre parenthèses, ce qui signifie habituellement qu'elle ne figure pas sur le livre. Il s'agit peut-être d'une déduction fautive du biblio.
les binouseours ne sont pas des disonaures !
Répondre
#30
0
0
h2o a écrit :les plus remarquables sont : le Braconnier (2 vol. in-8, 1846)

He he !
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Achetez votre logement dans les Egouts de Paris bouy 9 6 714 Lun. 15 Nov. 2010, 13:41
Dernier message: Zoko



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)