4 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Un TGV sur la seine (dimanche 13 mai 2007)
#16
0
0
poisson_rouge a écrit :C'est un peu comme pour les compagnies aériennes low cost. Il y a dix ans, on nous disait c'est impossible. Et maintenant on peut voyager partout en Europe pour des sommes dérisoires....

C'est pas la SNCF qui a inventé le transport au low cost il y a environ 65 ans?
Répondre
#17
0
0
Le très grand voire géant modérateur a écrit :ça part en vrille le sujet.
vous souvenez vous du sujet initial ?
Oui, des méthodes pour économiser des coà»ts sur les transports, par exemple mettre des fluocompactes dans les trains... Tongue
« À faire l'amour avec la terre, j'ai enfanté des p'tits vers blancs » - Jacques Higelin
Répondre
#18
0
0
poisson_rouge a écrit :bientot les compagnies privées vont rouler sur le sol français. On devra leur appliquer le même tarif qu'a la SNCF pour ne pas créer de concurrence déloyale"
C'est déjà  le cas pour le fret.

poisson_rouge a écrit :Et donc l'état va financer indirectement des boites privées.
En fait, le droit européen de la concurrence est beaucoup plus précis que ça. S'il y a un tarif préférentiel ou une subvention, cela doit être justifié par une charge pesant sur la compagnie bénéficiaire, du fait d'une obligation de service public. Il n'est donc pas impossible de concilier service public et concurrence. Et, en ce qui concerne le train, je ne suis pas dérangé par le fait que le service puisse également être rempli par une société privée, pourvu que le modèle économique global ne conduise pas à  abandonner des lignes qui ont un impact socio-économique important mais une faible rentabilité financière.

poisson_rouge a écrit :Et comme en plus quelqu'un payes dans tous les cas, que ce soit par les impots ou par le prix du billet, c'est au final un résultat inverse qui se produit.
Ce ne sont pas exactement les mêmes qui payent. Un patron d'hôtel peut très bien ne jamais prendre le train, mais obtenir un bénéfice important du fait de la situation de son hôtel à  proximité d'une gare. C'est pourquoi il est normal (d'essayer) de faire la part des choses entre le bénéfice de l'usager (financé par les billets) et le bénéfice socio-économique (financé par les impôts).

poisson_rouge a écrit :Il y a des partenariats publics privés pour les lignes non rentables. J'avais vu à  la télé le cas d'une ligne en bretagne dont l'exploitation avait repris par une boite privée aprés que la SNCF ait cessé toute exploitation.
Voire ci-dessus. Qu'elle soit publique ou privée, la SNCF est une entreprise commerciale. La répartition des charges entre usager et contribuable est donc une forme de PPP.
Les hommes de l'âge de bière vivaient dans des tavernes
Répondre
#19
0
0
roudoudou a écrit :L'europe n'avait pas déjà  mis son nez dans leurs affaires que la SNCF avait déjà  fermé les lignes moins rentables
Tu veux parler de la PC? Tomato
Les hommes de l'âge de bière vivaient dans des tavernes
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Visite PC rive droit en autorail - Dimanche 9 novembre Cavannus 4 5 115 Mer. 22 Oct. 2003, 17:47
Dernier message: Guest



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)