28 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
La Mer de Glace, centrale électrique écolo
#1
0
0
La Mer de Glace, centrale électrique écolo

La Mer de Glace, 11 km au cœur du massif du Mont Blanc, est le plus grand glacier français. On connaît le site pour son intérêt touristique. Plus inattendu: il permet de produire de l'électricité. La fonte de la Mer de Glace permet en effet d'alimenter 40.000 foyers en électricité, grâce à  un système comparable aux barrages hydrauliques. Voyage au cœur du glacier.

De l'électricité pour 40.000 foyers

La Mer de Glace s'étend sur 11 km au coeur du massif du Mont Blanc, avec un dénivelé de près de 2500 mètres. Chaque année, un demi million de touristes y montent en train. Mais il existe un aussi un autre intérêt du glacier: la fonte du glacier permet de produire de l'électricité. Cela représente l'équivalent de 4 milliards de mètres cubes et permet d'alimenter 40.000 foyers en électricité.
Le principe est simple: le glacier fond, on récupère cette eau dans une zone de captage située juste en dessous du glacier, à  1500 mètres d'altitude, puis l'eau est acheminée sur 430 mètres de dénivelé jusqu'en bas de la vallée à  travers des galeries. En arrivant dans la vallée, l'énergie de l'eau accumulée dans sa chute, fait tourner une turbine et produit de l'électricité. C'est le même principe que pour les barrages hydrauliques.

Chaque année, avant la fonte des glaces, les équipes techniques d'EDF montent jusqu'à  la zone de captage pour dégager le site et faire quelques travaux d'entretien.

Au coeur du glacier

Accéder aux entrailles du glacier est un vrai parcours du combattant. Pour arriver sous cette mer de glace, il faut d'abord emprunter un vieux téléphérique des années 60. Une cabine verte dépose les passagers à  1000 mètres d'altitude. Il faut ensuite s'engouffrer dans un dédale de galerie souterraine creusée dans la roche, guidé par Jean-Paul Ribera, directeur du site:
"On a creusé des galeries pour accéder au glacier. Le Massif a été percé d'une dizaine de kilomètres de galeries pour concevoir l'aménagement".
Ces galeries interminables, les ouvriers les parcourent à  vélo, jusqu'à  un escalier abrupte. Au pied des marches, Yves Montagne, responsable de la production hydraulique en Haute Savoie:
"320 marches. Inclinaison: 50 %. Ce qui correspond à  monter un immeuble de 25 étages. Donc, nous allons mettre des ceintures et nous attacher. Donc, pareil pour la montée".

Dernier effort : ouvrir une lourde porte étanche ... puis traverser un torrent, en s'accrochant à  une corde pour résister au courant. La caverne de Glace dévoile enfin ses trésors. Elle ressemble à  un grand palais translucide avec des reflets bleus:
"Au-dessus de ma tête donc, j'ai 4 milliards de mètres cubes de glace, sur une hauteur de 100 mètres et au-dessus de cette mer de glace, actuellement, des skieurs dévalent les pentes pour réaliser la fameuse balade de la vallée blanche".

Ecolo et économe

L'été, le débit de l'eau y est 100 fois plus important. La caverne est totalement submergée. Impossible d'y accéder. Pour effectuer les travaux de maintenance, les techniciens d'EDF viennent donc ici avant la fonte. Une fois par an, pendant 15 jours, ils consolident certains ouvrages et dégagent la zone de captage envahie par les glaces:
"Pour réaliser cette grotte dans la glace, on asperge la glace avec des jets d'eau chaude à  environ 40° et on achève le travail au moyen de pics à  glace".
Sur le site, Michel Arisi assure la sécurité des ouvriers. Guide de haute montagne, il vérifie l'état de la glace avant de piocher pour éviter la chute de gros blocs. Voir la glace du dessous pour un guide de haute montagne, c'est assez inhabituel:
"Ca nous apprend d'autre chose, quoi. Ca, c'est une telle masse, en fait c'est costaud mais on a tendance à  plus la respecter".

Une fois canalisée, l'eau de la fonte des glaces chemine sur près de 2 kilomètres dans la montagne à  l'intérieur des galeries puis elle plonge dans un puits vertical de 300 mètres qui débouche sur une centrale hydroélectrique. L'eau est ensuite restituée à  la rivière.

EDF met en avant le côté écolo de son installation: aucun polluant n'est rejeté, tout est souterrain, à  l'exception du téléphérique. Et cerise sur le gâteau, le système est rentable. Le kilowatt-heure produit grâce au glacier coà»te une fois et demie moins cher qu'à  partir de l'énergie nucléaire.

Carole Laporte-Many

<!-- m --><a class="postlink" href="http://www.rtl.fr/rtlinfo/article.asp?dicid=120325">http://www.rtl.fr/rtlinfo/article.asp?dicid=120325</a><!-- m -->
Un autre regard sur le Monde. Faire découvrir.
Globe

http://www.ckzone.org http://www.riderz.net
Répondre
#2
0
0
J'avais visité il y a quelques années un site similaire sous le glacier d'Argentiere (Massif du Mont Blanc) avec un glaciologue. Ma boite travaille pour les amenagements hydro electrique (turbine). J'avais été et suis toujours impressioné par ce que j'avais vu. Malheureusement, les visites sont tres exeptionnelles. Icon_cry
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Grotte de glace et réchauftement climatique Virvolte 1 1 562 Lun. 17 Juin 2019, 18:16
Dernier message: Xalran
  Une journée dans la vie du dernier mineur de glace dà‰quateur www.troglos.com 1 1 712 Sam. 12 Juin 2010, 15:11
Dernier message: www.troglos.com
  Greenpeace fait de la grimpette sur une centrale nucléaire 0 773 Il y a moins de 1 minute
Dernier message:



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)