26 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Feu vert pour le TMS
#1
0
0
A lire ça, tout est rose (c'est normal de la part des socialos), mais voilà , c'est parti !

Citation :Feu vert pour le tramway des Maréchaux Sud
(communiqué du 13/6/2003)


Au nom de la municipalité parisienne, Denis Baupin, adjoint chargé des transports, de la circulation, du stationnement et de la voirie, se félicite de l’avis favorable de la commission d’enquête, rendu public ce jour par la préfecture de Paris, pour la réalisation du tramway sur les Maréchaux. C’est une excellente nouvelle pour les nombreux Parisiens et Franciliens usagers potentiels de la future première ligne de tramway parisienne et pour l'ensemble des Parisiens habitant à  proximité des boulevards des Maréchaux.

Cet avis intervient à  l’issue d’une large concertation . Il conclut plusieurs mois d’un travail sérieux, méticuleux et soucieux de ne laisser aucune question sans réponse, menée par la commission d’enquête. Il confirme aussi la qualité du travail accompli en parfaite coordination par les missions tramway de la Ville et de la RATP.

La Ville de Paris a pris note des réserves et recommandations émises par la commission d’enquête. Elles sont compatibles avec le projet et certaines d’entre elles ont déjà  reçu une réponse concrète. La Ville sera particulièrement attentive à  la prise en compte de l’ensemble des suggestions formulées.

La Ville prendra dans les jours qui viennent l’attache de ses partenaires, RATP, Conseil Régional d'Ile-de-France, services de l'Etat, Syndicat des Transports d’Ile-de-France, afin que puissent s'engager les étapes suivantes et que dès 2006 le tramway circule sur les boulevards des Maréchaux entre le Pont du Garigliano et la Porte d’Ivry.

Source : http://www.paris.fr/FR/La_Mairie/executi...2003_1.htm
Répondre
#2
0
0
Il faut en penser quoi de cette dernière [Image: spock.gif]

Citation :Un tramway à  tout prix

Des associations du secteur des transports remettent en cause la nature même du projet du tramway des Maréchaux sud (TMS) dont les travaux ont commencé voici deux mois. Un projet alternatif plus avantageux existait mais n'a pas été retenu par la mairie de Paris.

Depuis la fin aoà»t, d'énormes travaux s'étendent du pont de Garigliano à  la porte d'Ivry provoquant des bouchons aux heures de pointe. Responsables de cette pagaille, les aménagements de voirie nécessaires au futur TMS, projet phare du maire de Paris. Pourtant l'idée d'un tramway destiné à  désengorger les transports en commun existants a été soumise à  plusieurs études. La plus récente, celle du syndicat des transports d'Ile de France (Stif) qui date de 1998 se concluait par un net avantage pour l'option "petite ceinture".

De son côté, l'association ORBITAL se bat pour le développement des réseaux ferrés en rocade de la région parisienne. Elle défend le projet d'un tramway installé sur l'emplacement de l'ancienne petite ceinture ferroviaire (PCF). Cette ligne de chemin de fer qui entoure Paris a cessé son activité commerciale en 1934, elle est depuis laissée complètement à  l'abandon.

Pour Didier Lourdin, son président (voir notre vidéo), le projet petite ceinture ne présente que des avantages comparé au projet en cours. L'installation d'un tramway sur cette voie qui ne croise aucun axe routier permettrait des trajets plus rapides, plus performants en matière de capacité de transport et serait moins coà»teux: 270 millions d'euros au lieu de 320. De plus, le tramway serait prêt à  l'usage en trois ans et non cinq comme prévu actuellement.

Pourquoi avoir mis le projet PCF de côté ?

Selon l'enquête publique menée en juin dernier, un surcoà»t a été avancé gonflant la note du projet PCF de 35 % et remettant en avant le projet TMS. Mais pour Didier Lourdin « ces chiffres proviennent d'une étude que la SNCF a réalisé dans le cadre d'un projet de RER et datent de 1977 ! ». Et d'ajouter : « comme pour les couloirs de bus protégés ou la fermeture épisodique des voies sur berge la volonté de la mairie est de mettre un nouvel obstacle à  la circulation automobile. Mais ce tramway risque de ressembler à  un bus amélioré qui sera saturé dès sa mise en service, ne laissera pas de place aux véhicules d'urgence et dont les conséquences sur le trafic routier n'ont pas été étudiées. »

Les politiques s'emparent de la polémique

Le projet du tramway, financé à  60 % par la région n'intéressait encore récemment guère de monde au sein du conseil régional. Il soulève maintenant la passion des élus et ce, à  quelques mois des échéances électorales. La droite qui avait voté le projet du TMS, a décidé de reporter le vote du budget prévu pour le 27 octobre prochain et a demandé la constitution d'une commission de concertation pour ré-examiner le dossier ! Celle-ci rendra son rapport le 10 novembre et un nouveau vote est prévu le 27.

Source
Thomas Raguet ©Digipresse 2003
<!-- m --><a class="postlink" href="http://fr.news.yahoo.com/031031/108/3h2uf.html">http://fr.news.yahoo.com/031031/108/3h2uf.html</a><!-- m -->

__________________
Docpyle [Image: clever.gif]
Répondre
#3
0
0
on a encore accès à  la pc c'est déjà  ça
Répondre
#4
0
0
yannbl a écrit :on a encore accès à  la pc c'est déjà  ça

Pour combien de temps... Sad
Répondre
#5
0
0
Allez voir là  pour plus d'info:
http://www.petiteceinture.org/article113.html
et là :
http://www.paris.fr/fr/deplacements/tram...DE_LA_.HTM
Répondre
#6
0
0
Allez voir là , c'est sympa, je savais pas qu'il y avait des sorties organisées pour visiter la PC???
http://www.petiteceinture.org/page_artic...rticle=192
Répondre
#7
0
0
Un nouvel article de ParisCeinture.com aborde le tramway des maréchaux sud sous un angle intéressant, celui des futurs tarifs : "TMS : tramway de riches".
Répondre
#8
0
0
No coment...


Pièces jointes Miniature(s)



Répondre
#9
0
0
Le feu vert passe à  l'orange :

Samedi 29 mai 2004, Le Parisien a écrit :Menace sur le tramway des maréchaux ?

LES ANTITRAMWAY peuvent se frotter les mains. Cette semaine, face au tribunal administratif saisi par plusieurs associations, le commissaire du gouvernement* a estimé que deux délibérations votées l'an dernier par le Conseil de Paris pour lancer le chantier sur les Maréchaux n'étaient pas valables. « Si les juges suivent cet avis, le chantier du tramway pourrait être suspendu et il faudrait reprendre la procédure depuis le début », assure un spécialiste. La réponse sera connue d'ici l'été. S'agit-il d'un sérieux coup de frein à  l'un des projets phares de l'équipe Delanoà« ? Du côté de l'hôtel de ville, on minimise l'importance de cette prise de position du commissaire du gouvernement. « Nos juristes sont en train d'examiner les conséquences que cette déclaration de nullité pourrait avoir, assure ainsi Denis Baupin, l'adjoint chargé des transports. Mais il est très peu probable qu'elle ait des conséquences directes sur le chantier. On nous attaque sur des questions de forme ».

Un recours déposé par des associations

Ce revers pour la mairie survient dans le cadre d'une procédure lancée par plusieurs associations contre le projet de tramway sur les Maréchaux. Ce groupe de responsables associatifs a déposé un recours au tribunal administratif en septembre dernier. Motif invoqué : en faisant le choix des boulevards des Maréchaux plutôt que celui de la petite ceinture, le projet de tramway ne serait notamment pas conforme à  la loi d'orientation sur les transports intérieurs ainsi qu'au schéma directeur de la région Ile-de-France de 1994. Avec ce combat, les antitramway des Maréchaux souhaitent remettre l'ancienne voie ferrée de la petite ceinture sur le devant de la scène. « Si le juge du tribunal administratif nous donne raison, le principe de faire passer le tramway sur ces voies ferrées déjà  existantes devra de nouveau être étudié par Monsieur Delanoૠ», insiste Didier Lourdin, l'un des représentants de l'association Orbital qui milite pour le développement des transports ferrés en région parisienne. * Magistrat chargé de se prononcer en toute indépendance sur le fond du litige et de proposer des solutions aux juges chargés de trancher. Malgré son titre, il ne s'exprime pas au nom du gouvernement le commissaire du gouvernement.

Marie-Anne Gairaud
Répondre
#10
0
0
il se decidront donc jamais?
De la swag' et des boob's - F2R - La réput' c'est la vie -
Zoko_Photography / http://www.littlearchitect.net
Répondre
#11
0
0
Cette fois-ci, il passe au rouge :

Samedi 19 Juin 2004, Le Parisien a écrit :LE CHANTIER DU TRAMWAY DANS L'ILLEGALITE ?

LES TRAVAUX du tramway des maréchaux devront-ils s'interrompre ? Une décision du tribunal administratif laisse planer la menace : la délibération déclarant l'intérêt général du projet du tramway des maréchaux sud (TMS) -autrement dit le feu vert au chantier - vient d'être annulée. Hier soir, la Ville a immédiatement minimisé les effets de cette décision. " Le motif est formel et n'entache pas l'intérêt général du projet ", assure l'Hôtel de Ville, qui compte régulariser la situation dès le prochain Conseil de Paris, le 5 juillet.

" Le calendrier de livraison du tramway ne sera pas modifié ", assure la mairie.

Les travaux pourraient être suspendus dès lundi La livraison du tramway reste programmée pour 2006 mais le chantier, lui, pourrait quand même être un peu retardé. En fonction de l'énoncé du jugement, il se pourrait que la Ville soit obligée de suspendre les travaux dès lundi en attendant le vote de la nouvelle délibération. Pis ! D'après certains spécialistes, la Ville pourrait être obligée de repartir de zéro et de refaire une enquête publique sur le tramway. " D'après l'article L 126-1 du Code de l'environnement, la délibération déclarant l'utilité publique d'un projet doit être prise au plus tard un an près la clôture de l'enquête publique ", souligne un juriste. Or, l'enquête publique sur le tramway s'est achevée le 12 juin 2003. En juillet, il sera donc trop tard ! Hier soir, les anti-tramway des maréchaux se frottaient les mains. " L'annulation du tribunal montre bien que les procédures n'ont pas été effectuées dans les règles. Nous allons poursuivre nos démarches pour défendre le passage du tramway sur la petite ceinture ", déclare un membre de l'association Orbital qui milite pour l'ancienne voie ferrée.
Répondre
#12
0
0
L'abandon du projet tram est pour ainsi dire inconcevable. Tous les marchés sont passés : rails, matériel roulant, équipements et les fabrications sont d'ores et déjà  en cours chez les industriels concernés. Des sommes énormes ont déjà  été dépensées pour le génie civil. Si le projet s'arrêtait au stade actuel, ce serait une catastrophe financière sans précédent pour la ville de Paris et, donc, pour nos impôts. Et du coup, vu l'état exsangue des finances publiques, rien ne se ferait, ni Petite Ceinture, ni maréchaux. Les assos qui harcèlent la mairie de Paris feraient bien d'en prendre conscience. Vu l'état d'avancement du projet, toutes ces actions vont à  l'encontre de la défense du transport collectif.
Répondre
#13
0
0
Et oui, malheureusement la mairie de Paris s'est dépéchée d'engager le plus possible de choses afin que sa décision anti-démocratique ne puisse être remise en cause.

Cette façon d'agir est tout de même malheureuse de la part d'une équipe qui prône la démocratie et la transparence. Heureusement que des associations se battent pour que cessent des comportements du genre : vous avez voté pour nous donc nous faisons ce que nous voulons et vous n'avez rien à  dire.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)