8 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Déchets nucléaires et séismes (13/09/2003)
#1
0
0
http://www.dh.be/index.phtml?content=htt...l?id=81432


Citation :Déchets nucléaires et séismes (13/09/2003)

Une tranchée de 100 m de long pour étudier les dangers qui guettent le futur centre de stockage souterrain
BRUXELLES Au printemps dernier, les pieds dans la boue, des experts se sont relayés pendant un mois au fond d'une tranchée de 100m de long et 3 de profondeur, creusée sur un terrain de Postel, près de Mol. Objectif de cette expérience? Une étude paléosismique. Ne fuyez pas, on vous explique.


Comme d'autres pays, la Belgique envisage de stocker définitivement ses déchets hautement radioactifs sous terre. On parle ici de nos superdéchets, essentiellement les résidus des combustibles utilisés dans nos centrales nucléaires, dangereux durant des milliers d'années.


L'Ondraf (Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies) planche depuis plus de 10 années sur un projet de caveau nucléaire à  200 mètres de profondeur et dont le coà»t est évalué à  1,5 milliard d'euros.


Le scénario retenu, et éprouvé en ce moment par des expériences sous terre, est le dépôt des déchets, qui sont extrêmement chauds, dans une couche d'argile, sans doute dans la région de Mol-Dessel. Un stockage est simulé à  Mol pour l'instant (et jusqu'en 2017) avec de grandes résistances électriques. L'Ondraf n'est pas pressé: la décision de creuser ne sera prise que vers 2020-2025.


La tranchée ouverte à  Postel est une autre phase de l'étude de faisabilité. En ouvrant le sol, les experts cherchent les traces de tremblements de terre survenus voici peut-être des milliers d'années. En clair: il faut s'assurer que la région de Mol n'a pas un risque sismique élevé, et que des tremblements de terre ne menaceront pas la stabilité du futur caveau nucléaire. Les résultats seront connus l'an prochain.


Les déchets hautement radioactifs sont pour l'instant stockés provisoirement en surface à  Mol-Dessel, dans deux bunkers (qui accueillent notamment les combustibles retraités en France et qui rentrent peu à  peu), et sur le site-même des centrales, à  Tihange et Doel.


Les déchets retraités, coulés dans du verre, font 350° et, fortement radioactifs, vous grilleraient en quelques minutes! Il faudra attendre 2050 pour qu'ils refroidissent suffisamment pour les descendre sous terre. Ces déchets, répartis dans des kilomètres de galeries, resteront dangereux pendant des milliers d'années. Autant ne pas prendre trop de risques.




Benoît Franchimont
-- h2o
Sauvez une hague, mangez un cataphile.
Répondre
#2
0
0
bah c'est cool tout ca ... surtout si y'a un tremblement de terre inopiné :twisted:
Ckzone - un monde a espionner
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
Information L'endroit secret où les nazis testaient leurs armes nucléaires aurait été découvert Yannouuu 5 8 246 Mer. 31 Dec. 2014, 17:44
Dernier message: KarlHungus
  Géo octobre 2003 jennifer 1 1 831 Mer. 03 Dec. 2003, 10:15
Dernier message: jennifer
  Diffusion le vendredi 31 janvier 2003 à  19h00 sur ARTE lafouine 42 23 385 Mar. 16 Sep 2003, 11:13
Dernier message: Electrotinette
  L'Hexagone n'a pas à  trembler devant les séismes Globe 1 2 315 Dim. 02 Mars 2003, 08:08
Dernier message: Globe



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)