7 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Peintres de rue
#1
0
0
Citation :ART
Balade avec les peintres de la rue

UNE SILHOUETTE de femme sexy, des pantins blancs désarticulés, une ombre noire coiffée d'un chapeau... Vous avez forcément croisé leurs personnages, qui ponctuent les rues de Paris, courent joyeux sur les façades tristes, s'affichent sur les vitrines vides. Ce sont des artistes vivants. Pas des tagueurs sauvages. Acteurs à  part entière de la culture de rue, ils se nomment Miss Tic, Jérôme Mesnager, Nemo, Vive la Peinture, Hondo, les Mosco, Speedy Graphito... Les professionnels de la communication s'intéressent à  eux, les grandes marques du design et de la mode, de Vuitton à  Ligne Roset, leur font les yeux doux. Mais ils n'abandonnent pas pour autant la rue. Visite de leur musée à  ciel ouvert.

Villa de l'Hermitage, Paris XXe : Hondo associé aux « Mosco ». Hondo, c'est beau. Le réalisateur d'immenses fresques aux couleurs fulgurantes écrites à  l'aérosol, amoureux du travail en commun, s'est associé aux « Mosco » sur les murs de la Villa. Si l'on veut apprécier le talent du seul collectif des « Mosco », rendez-vous au pont de l'Ourcq dans le XIXe ou sur la place en contrebas de la mairie de Bagnolet.

43, rue du Moulin-des-Prés : Nemo. Il promène dans tout Paris une ombre noire, silhouette au chapeau mou, sac en bandoulière ou parapluie en main, qui gonfle quelque fois un ballon... Sur cette fin de mois de juin, vous pourrez voir Nemo à  l'oeuvre sur le pont de Soissons, o๠il réalise une commande de la municipalité du XIIIe : peindre 86 murs, à  l'instar de Miss Tic l'an dernier et de Jérôme Mesnager il y a deux ans.

Le long du canal Saint-Martin, Paris Xe : Vive la Peinture. Michel Espagnon et Jean Gabaret, qui ont baptisé leur duo Vive la Peinture, ont décidé de peindre à  deux. Ils collent « Zuman », leur actuelle effigie aux déclinaisons multiples - tableaux, affiches, « artzines » - sur les surfaces « moches et tristes », leurs supports urbains de prédilection. Tête coupée au carré, prototype profilé, donne à  voir ce que l'homme d'aujourd'hui a dans le ventre. Les deux artistes de Vive La Peinture, seront également après-demain à  la Maroquinerie avec Jérôme Mesnager.

68, rue de Ménilmontant : Jérôme Mesnager. « C'est nous les gars de Ménilmontant », c'est lui. Quand vous remontez la rue de Ménilmontant, à  condition de bien lever la tête, en regardant sur votre droite, vous ne pouvez pas le rater. Son bonhomme blanc fait la ronde avec ses semblables. Le personnage permet de suivre Mesnager à  la trace. On pourra rencontrer l'artiste ce samedi à  15 heures, à  la Maroquinerie, rue Boyer, dans le XXe, o๠il dédicacera son nouveau livre.

A l'angle de la rue de l'Arbalette et de la rue Mouffetard, Paris Ve : Miss Tic. « Je ne fais pas dans la décoration ». Alors parlons d'inspiration. Si Miss Tic embellit la palissade, le coin de rue, le mur o๠viennent s'apposer ses pochoirs « au hasard de ses déambulations », elle est muse, instrumentée d'une bombe, forte de cette provocation... LA femme. « Et l'amour mon amour » ? Ses pochoirs plaisent aux hommes. La poétesse de rue expose actuellement ses oeuvres intra-muros à  Â« L'atelier », 6, rue de l'Arbalette, dans le Ve arrondissement jusqu'au 29 juin.

Marie-Emmanuelle Galfré
Le Parisien , jeudi 26 juin 2003
Répondre
#2
0
0
Cavannus a écrit :
Citation :

43, rue du Moulin-des-Prés : Nemo. Il promène dans tout Paris une ombre noire, silhouette au chapeau mou, sac en bandoulière ou parapluie en main, qui gonfle quelque fois un ballon... Sur cette fin de mois de juin, vous pourrez voir Nemo à  l'oeuvre sur le pont de Soissons, o๠il réalise une commande de la municipalité du XIIIe : peindre 86 murs, à  l'instar de Miss Tic l'an dernier et de Jérôme Mesnager il y a deux ans.

ouais puis si tu regarde bien y'en as aussi un place de rungis Smile
Répondre
#3
0
0
rue st jacques: face au n°36 et le deuxième avant la rue gay lussac face à  l'institut de géo --->fresques de NEMO
Advienne que pourra une fois en bas!
Répondre
#4
0
0
Il y en a un peu partout... Comme les Miss Tic dans la rue des Thermophiles, très jolie rue soit dit en passant...

Pour ma part, mes préférés sont les chats jaunes de M. Chat : ils sont très loins du graph et interpellent le passant en agayant le paysage urbain...

Personnellement, j'adore cet art de la rue mais je ne souhaite pas que ces artistes se multiplient... Leur nombre actuel restreint suffit à  attiser la créativité : trop, cela émousserait l'intérêt du phénomène et son originalité...

Des images sur http://www.chez.com/fransforarchitecture...ssement.htm...
Répondre
#5
0
0
Cavannus a écrit :Il y en a un peu partout... Comme les Miss Tic dans la rue des Thermophiles, très jolie rue soit dit en passant...
C'est pas plutôt rue des Thermopyles ??

Cavannus a écrit :... je ne souhaite pas que ces artistes se multiplient... Leur nombre actuel restreint suffit à  attiser la créativité : trop, cela émousserait l'intérêt du phénomène et son originalité...
Ben tant qu'ils trouvent chacun leur originalité, il peut y en avoir plein !
Ce qu'il ne faudrait pas c'est qu'ils n'aient plus d'originalité, même s'ils ne sont plus que quelques uns.
Répondre
#6
0
0
Zut, je ne connais pas les chats jaunes !
Par contre les autres sont bien présents dans le 20ième (près de chez moi). Il y a une belle fresque avec des tigres par Mosko&co rue de l'ermitage (+ un éléphant et un hippopotame, j'y ai droit tout les jours parce que mon fiston réclame pour quand on revient de chez la nounou)(l'hippo est encadré par deux bonshommes de Mesnager d'ailleurs).
Il y a qqs années, rue du retrait, on pouvait voir le zoo de Ménilmontant : autours d'un terrain vague, sur les murs de batiments détruits, je ne sais pas qui (Mosko ?) avait dessiné plein d'animaux : c'était vraiment chouette (malheureusement éphémère).
Dernièrement, toujours dans le 20ième, j'ai remarqué de grandes photocopies découpées d'un mec à  poil qui prend des poses, c'est pas mal...
J'adore ces interventions, ça change des affreux tags-signatures merdiques...
Cavannus a écrit :Personnellement, j'adore cet art de la rue mais je ne souhaite pas que ces artistes se multiplient... Leur nombre actuel restreint suffit à  attiser la créativité : trop, cela émousserait l'intérêt du phénomène et son originalité...
Ben d'un coté, c'est vrai que s'il y en avait partout ça serait peut-être moins agréable, d'un autre coté je me dis qu'il y a encore beaucoup de place et, sà»rement, beaucoup d'idées à  trouver encore. En plus il y a beaucoup d'oeuvres qui disparaissent...
Répondre
#7
0
0
Rue Ordener entre max dormoy et marcadet. De jolie graph
Répondre
#8
0
0
dans la meme serie :
il y a aussi les Space Invaders(http://www.space-invaders.com/).

je viens juste de m'apercevoir qu'il y en avait un sur la fontaine du chatelet...


A quand ces derniers en dessous
Répondre
#9
0
0
stout a écrit :Rue Ordener entre max dormoy et marcadet. De jolie graph

oui y'a un beau mur sncf qui avait été donné aux grapheurs
KtaBreizh : Glaise Atao !
Répondre
#10
0
0
konogan a écrit :dans la meme serie :
il y a aussi les Space Invaders(http://www.space-invaders.com/).

je viens juste de m'apercevoir qu'il y en avait un sur la fontaine du chatelet...


A quand ces derniers en dessous

J'aime bien les space invaders parce qu'il y en a partout et l'idée est marrante mais ça s'éloigne quand même un peu des peintres de rues.

Il y a qqs années avec mes copains on collait des autocollants -4frs au kg orange fluo (fourniture chez Match, au rayon boucherie) dans Beauvais (oui, il y a des jeunes à  Beauvais), ils sont restés un bout de temps... (je m'éloigne un peu plus des peintres de rue)
Répondre
#11
0
0
Lhermine a écrit :
stout a écrit :Rue Ordener entre max dormoy et marcadet. De jolie graph

oui y'a un beau mur sncf qui avait été donné aux grapheurs

ça me fait penser à  une grande fresque de Nemo sur un grand mur d'un dépot ratp (rue des Pyrénées, à  coté de Cours de Vincennes).
disparue sous l'enduis tout neuf... Sad
Répondre
#12
0
0
Citation :C'est pas plutôt rue des Thermopyles ??
Euh... Entre cataphiles et piles thermiques, on s'y perd... :oops:
Répondre
#13
0
0
Si y'en a qui aiment bien Miss Tick y'a un livre qui est sorti avec pas mal de ses pochoirs mais ce qui est bête c'est que ce ne sont pas des photos de ses oeuvres sur des murs, c'est juste des illustrations, enfin je sais pas torp comment expliquer mais voilà  quoi...
C'est quand les vacances ?
Répondre
#14
0
0
rue des Feuillantines il y a une ombre blanche allongée devant l'ex entrée qui dit "kata..." ou un truc dans ce style la.Mesnager a commencé a faire ses ombres blanches dans les catas. on en voit encore quelques une dans le reseau
Répondre
#15
0
0
Wink


Pièces jointes
.jpg   img_09.jpg (Taille : 30.88 Ko / Téléchargements : 251)
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)