CKZone
CR de métro - Version imprimable

+- CKZone (https://ckzone.org)
+-- Forum : Ceux d'en haut (https://ckzone.org/forumdisplay.php?fid=4)
+--- Forum : Métros, Trains et Réseaux Ferroviaires (https://ckzone.org/forumdisplay.php?fid=37)
+--- Sujet : CR de métro (/showthread.php?tid=16087)

Pages : 1 2


CR de métro - Korry - Ven. 22 Avr. 2016

Ca fait plusieurs fois qu'on me dit que je devrais faire un CR de métro, alors je tente le coup, et vu que ce sujet est vraisemblablement nouveau ici, je reprends le principe des autres CR:

-L'idée est de raconter une descente pour donner l'ambiance du lieu, partager une expérience
-Merci de ne pas préciser les accès ou donner d'indications trop précises sur des lieux ou infos sensibles
-Ceux à qui ça donnerait des idées prendront leur responsabilités en connaissance de cause, c'est à dire potentiellement finir au tribunal ou moins appetissant, toucher le mauvais rail, convulser quelques secondes devant des potes impuissants et finir emballé dans un joli petit sac blanc qui sent la viande trop cuite pendant que des annonces blasées parlent d'un ènième "Accident Grave de Voyageur".


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


C'était l'autre jour. (Clin d'oeil à ceux qui me connaissent) On s'est donnés RDV sur une grande place à l'Ouest de Paris, le genre de coin où si t'as pas tes lunettes tu peux confondre le montant du loyer avec un numéro de téléphone. Bref, il fait nuit et les trottoirs commencent à se dépeupler, on se dirige vers l'accès sans tarder, car Yvan et Nemo vont bientôt passer.
Yvan et Nemo, c'est pas mon oncle alcoolique et son poisson rouge gagné à la Foire du Trône, mais les derniers trains de la journée. J'aime bien être à l'heure pour Yvan et Nemo.

On descend le colimaçon en compagnie des câbles estampillés "POSITIF 1500V", qui alimenteront plus bas les caténaires du RER, et au bout d'une trentaine de mètres de descente, arrivée à la salle intermédiaire, où d'imposants ventilateurs sont en mode veille et où le sol est en fait une grille surplombant les voies à une hauteur de 6-8 mètres. Plus loin, des échelles permettent de terminer la descente et d'arriver dans un sas qui donne sur le tunnel.
Déja 1:13, un lointain grondement se rapproche progressivement jusqu'à un volume menaçant, un puissant vent se lève, le ballast vibre, et l'obscurité du tunnel laisse place à un bref flash de lumière durant lequel une centaine de silhouettes indissociables défilent en quelques secondes. YVAN 57 fermait comme d'habitude la marche ce vendredi, et le calme était déja revenu dans le tunnel.

Le temps d'une clope et d'une photo, et nous voila en route, une pancarte poussiéreuse rivetée au mur annonce la prochaine gare à 2900 mètres.

[Image: 25h1elu.jpg]

Notre avancée est rapidement stoppée par des gerbes d'étincelles visibles au loin. On s'écarquille les yeux pour essayer d'en déterminer la provenance, car le tunnel continue à perte de vue, et il est difficile d'évaluer les distances. Puis des voix se font entendre, et des lampes s'agitent. Peut-être à 500 ou 600 mètres. Très probablement des ouvriers en train de découper ou souder une section de rail. 1:30, après une rapide concertation, on decide de remonter et de se diriger vers du métro.


Ca tombe bien, vendredi soir, il reste encore un ou deux métros, on arrive donc tranquillement au second spot juste à l'heure pour voir l'agent de station fermer sa grille dans un cliquetis de clés et un raffut de rideau métallique.

Echange de regards, deuxième clope le temps qu'elle tourne au coin de la rue, et le rideau métallique couine de nouveau. On salue un groupe de SDF sur le quai avant de s'engager. Plus loin, les voies de la ligne en question se dédoublent et s'écartent, pour laisser place au centre à deux voies rouillées plongeant dans le sol, formant un deuxième tunnel à l'intérieur du premier, tel une mise en abyme.

[Image: 2qcj7uq.jpg]

Je profite de la longue marche qui nous attend pour conter l'histoire de ces voies de service où étaient encore présents il y a une vingtaine d'années des prototypes de rames de métro à l'abandon, hélas transformés depuis en boites de petits pois.

Nous passons devant une vieille porte condamnée derrière laquelle un fort et mystérieux son de cascade d'eau se fait entendre, puis au fur et à mesure que nous avançons, les tags sur les parois se rarifient, et laissent place à une très longue fresque aux allures de bande dessinée. Arrive ensuite une courbe sérrée dans laquelle une présence innatendue nous surprend, un TMA, train de travaux de la RATP, est temporairement stationné devant nous. Seconde concertation silencieuse, aucun indice de présence humaine,on décide de continuer en longeant ce train jaune, duquel émane à intervalles réguliers un bourdonnement haute-fréquence typique des équipements électriques haute tension.

Les voies remontent légèrement, et se greffent par le côté à celles d'une ligne de métro différente de la première. Rapide coup d'oeil sur la station au loin, personne en vue. On remonte sur les quais avant de nous diriger vers la sortie et de nous mêler aux passants éméchés de ce quartier festif. On se salue rapidement avant que chacun ne se dirige vers son Noctilien favori, il faut se reposer, car on est déja samedi matin, et que ce soir, c'est encore Métro Smile


RE: CR de métro - ardnaxela - Ven. 22 Avr. 2016

Ce sont vos photos, prises pendant la descente racontée? Pour avoir une belle image vous avez rallumé la section et la station..?

Soit vous faites partie de la maison, soit vous êtes téméraires les gars... Ou vous avez la classe ninja en matière de discrétion, et je vous jalouse.


RE: CR de métro - atkrea - Ven. 22 Avr. 2016

Les stations ne sont pas éteintes la nuit Alexandra, ni les tunnels!


RE: CR de métro - ardnaxela - Ven. 22 Avr. 2016

Ce n'est pas tout à fait vrai, il y a des éclairages permanents et des éclairages d'exploitation qui sont bien éteints la nuit (mais très faciles à rallumer, ce que tu ne dois pas ignorer si toi aussi il t'arrive d'oublier malencontreusement de sortir avant l'heure de fermeture, avec toutefois pour conséquence fâcheuse que le pc de la ligne en est informé d'où la nécessité d'une certaine témérité pour le faire).

D'autre part les éclairages des voies de raccordement comme celles au centre de la deuxième photo ne sont même pas allumées en journée pendant l'exploitation normale... Il y a juste les lumières de sécurité (quand elles ne sont pas grillées) qui ne donnent pas une telle clarté (dans les raccordements t'as même souvent besoin d'une lampe perso juste pour avancer).

Ceci étant dit, s'il y avait une rame de service à 200m c'est possible que tout ait été allumé par les ouvriers... d'autant plus que le courant de traction n'est pas coupé ce qui n'est pas habituel non plus.


RE: CR de métro - El Mariachi - Ven. 22 Avr. 2016

(Ven. 22 Avr. 2016, 04:00)Korry a écrit : Ca fait plusieurs fois qu'on me dit que je devrais faire un CR de métro, alors je tente le coup, et vu que ce sujet est vraisemblablement nouveau ici, je reprends le principe des autres CR:


Un petit vent frais souffle sur les CR ... on voit que le printemps et le renouveau sont là. ça fait plaisir à lire.
Merci.


RE: CR de métro - Yannouuu - Ven. 22 Avr. 2016

(Ven. 22 Avr. 2016, 11:41)El Mariachi a écrit :
(Ven. 22 Avr. 2016, 04:00)Korry a écrit : Ca fait plusieurs fois qu'on me dit que je devrais faire un CR de métro, alors je tente le coup, et vu que ce sujet est vraisemblablement nouveau ici, je reprends le principe des autres CR:

Un petit vent frais souffle sur les CR ... on voit que le printemps et le renouveau sont là. ça fait plaisir à lire.
Merci.


[Image: 2q2e0jr.gif]

Big Grin


RE: CR de métro - Korry - Ven. 22 Avr. 2016

(Ven. 22 Avr. 2016, 16:42)Yannouuu a écrit : [Image: 2q2e0jr.gif]

Big Grin

Joli GIF, l'interstation Franklin D. Roosevelt - Champs Elysées sur la voie 2, habilement bouclée Big Grin


RE: CR de métro - ILOVETP - Lun. 27 Juin 2016

Un petit CR de Xoer.

http://dai.ly/x2kq0c?start=498


RE: CR de métro - atkrea - Lun. 27 Juin 2016

Un gros compte rendu de Sleepycity sur notre réseau, des explorateurs d'outre manche. Les photos sont magnifiques.

http://sewerfresh.com/posts/252/Demolition-of-the-Paris-Metro


RE: CR de métro - Aga - Dim. 03 Juil. 2016

Long CR de l’aventure que fut ma toute première excursion dans le métro (en tous cas c’est comme ça qu’on l’a vécue ^^), il y a 1 an jour pour jour.

L'été dernier, de mi-mai à fin août, j'étais en stage à New-York. Fin juin, Pakchi est venue me rendre visite pour une semaine et on s'est mises en tête d'aller visiter une station abandonnée du métro new-yorkais.
 
La station en question (appelons-la station C) est très connue (raison pour laquelle je ne donne pas son nom ; celleux qui connaissent reconnaitrons, les autres chercherons). C'était le terminus de la toute première ligne et elle a été conçue pour être la vitrine du réseau nouvellement créé : mosaïque, vitraux, les photos qu'on en trouve sont magnifiques. Abandonnée vers le milieu du siècle pour des raisons techniques, les rames de la ligne y passent néanmoins toujours : la station précédente étant devenue le terminus de la ligne, ils utilisent la voie pour faire une boucle et repartir dans l'autre sens. Ainsi, en restant dans le train après le terminus, il est possible d'observer la station C pendant quelques secondes.

Le « problème » du métro new-yorkais, c'est qu'il circule toute la nuit. Il est donc impossible de simplement attendre la fermeture dans un coin pour ensuite se balader tranquillement sur les voies. On a donc commencé par mesurer la fréquence des métros à 3h du matin. Installées dans la station précédente, on chronomètre le temps de passage. 1 train tous les quart d’heure, à une vache près. C’est donc le temps dont nous disposons pour rejoindre la station C depuis la précédente.

Viens ensuite la question du comment. Le problème qui se pose est celui du rail électrique. En théorie, le rail électrique est situé à l’opposé du quai et pas juste en dessous, de façon (je suppose) à ce qu’une personne qui tombe puisse remonter sans danger. Néanmoins, dans la station X, le rail électrique est du côté du quai ! Et pour les newbies que nous somment, tenter de se hisser sur le quai avec le risque si l’on glisse de tomber sur le rail électrique, ça ne nous tente pas trop…

 
Nous tergiversons pendant plusieurs jours, le temps passe, Pakchi va bientôt repartir. Finalement, nous repensons au film Matrix : dans une scène, les personnages qui se battent dans un train du métro new-yorkais passent d’un wagon à l’autre par les portes en bouts de wagon. Vérification faite, c’est possible : les portes de communications entre les wagons ne sont jamais verrouillées et une simple petite chaine amovible empêche les usages de se pencher en dehors du train. Une idée commence à émerger : puisque les rames passent par la station C pour repartir dans l’autre direction, est-ce qu’il ne serait pas possible, une fois que le train quitte le quai du terminus, de se positionner entre les wagons, d’ôter la chaîne de protection et de sauter de la voiture en marche lorsqu’elle passe par la station ? La station C est courte et en courbe. Ainsi, si l’on se place dans les voitures de queue, au moment où notre wagon entrera dans la station, le wagon de tête sera déjà sorti et le conducteur ne risquera pas de nous voir. De plus, la station est courbe et le trajet est court. La vitesse de trains qui y circule est donc faible, assez pour que sauter du train en marche soit envisageable sérieusement.
 
Finalement, nous prenons notre décision. Un soir, nous prenons donc le métro à 02h45. A l’idée de sauter du train en marche, même à marche réduite, je n’en mène pas large et c’est Pakchi qui me motive. Lorsque nous entrons dans la station terminus, nous restons dans la rame. Les rares usagers qui sortent ne font pas attention aux deux françaises qui restent assises à l’intérieur. Le train repart, je me lève et je vais pour me positionner entre les deux wagons. J’ouvre la porte, nous sortons toutes les deux du wagon, je tends la main pour attraper la chaine et la décrocher quand soudain, je vois une silhouette dans l’autre wagon qui arrive vers nous. L’homme, un agent d’entretien, ouvre la porte de communication et nous gueule un « What are you doing here ? You can’t be here! » Nous bredouillons un « Sorry » et regagnons nos sièges sous le regard suspicieux de l’homme. Entretemps, le train est déjà passé par la station C...
 
Nous restons dans le train et descendons à la station suivante. Nous revoici donc dans la bonne direction. Cette fois, je vérifie que les wagons précédents sont vides et que nous ne risquons pas d’être surprises. Le train quitte le terminus, nous nous positionnons entre les wagons, j’enlève la chaîne, je prends position, je me prépare mentalement et… merde, la station est déjà là, allez, je saute. Mes talents gymnastiques étant ce qu’ils sont, j’ai beau tenter d’atterrir en roulade, j’échoue et me ramasse à plat ventre sur le quai. Mais pas de mal, je ne me suis même pas égratignée. Je suis simplement couverte des pieds à la tête d’une suie noire qui recouvre le quai de la station. Pakchi, après un instant d’hésitation en voyant ma piètre réception, a sauté et s’est ramassée également. Nous sommes toutes les deux quasiment noires, un camouflage parfait.
 
L’adrénaline redescendu, j’enclenche mon chronomètre. Nous avons environ 10mn avant de devoir nous cacher du prochain train. Pakchi installe son trépied, je décide d’aller voir où mène le petit escalier qui monte au milieu de la station. Il donne sur une magnifique petite rotonde, avec d’un côté un petit escalier aboutissant sur une plaque métallique (sans doute l’accès de surface condamné) et de l’autre une grande porte métallique. Je m’extasie devant les mosaïques au plafond et aux murs, dans un état impeccable, pas un seul graffiti ou carreau manquant. Nous prenons plusieurs photos avec Pakchi, nous cachant dans la petite rotonde quelques minutes avant que le train suivant n'arrive.
 
Au milieu d’une séance photo, nous entendons soudainement le bruit caractéristique des roues d’un train en marche qui grincent dans le tunnel d’arrivée. Ca ne fait pourtant que 6 minutes que le dernier est passé ! Nous nous cachons en hâte dans la rotonde et c’est lorsque le train est en train de passer dans la station que Pakchi réalise que le trépied et l’appareil sont toujours bien en évidence au milieu du quai. Une fois le train disparu, nous n’attendons pas pour savoir si le conducteur a remarqué le trépied ou non et s’il a prévenu la sécurité ou non : les affaires sont rangées en quelques seconde, nous sautons sur les rails et nous dirigeons vers la station à petites foulées.
 
Arrivées à 50m du quai de la station précédente, nous nous retrouvons sur une voie en contrebas tandis que la voie d’une autre ligne arrive au-dessus de nous et nous surplombe (la configuration des lieux est assez compliquée à expliquer…). J’entends un train qui arrive par cette voie au-dessus de nous, je tourne la tête et le vois. Je me pencher et Pakchi avec moi pour qu’il passe sans nous voir, mais la rame de tête s’arrête pile à notre niveau. Nous somme cachée par le rebord, le conducteur ne peut pas nous voir sans descendre de sa cabine et je ne suis même pas sûr qu’il s’est arrêté parce qu’il nous a vues, mais je n’ai pas trop envie d’attendre là. Un train va finir par arriver sur la voie où nous somme et il n’y a pas vraiment d’espace pour le laisser passer. Je remonte lentement la tête pour voir si le conducteur regarde vers nous. A peine ais-je passé les yeux que je croise son regard qui scrutais attentivement l’endroit où nous étions cachées ! Dès qu’il me voit, il relance sa machine ! Je fais alors signe à Pakchi et nous nous mettons à courir pour regagner le quai de la station. Une fois sur le quai, nous avançons en « marche rapide » vers l’escalier. Dans le couloir, alors que nous avançons vers la sortie la plus proche, un homme en gilet fluo déboule derrière nous et nous lance un « Hey, you ! ». Nous jouons les touristes qui ne comprennent rien et continuons d’avancer. Au moment de sortir je jette un regard vers lui : il est arrêté au milieu du couloir et nous regarde partir. Apparemment, nos têtes de touristes françaises ont jouée en notre faveur !
 
Dehors, nous trouvons un fontaine et enlevons une partie de la suie noire. Nous marchons ensuite vers la station suivante pour reprendre le métro et rentrer. C’est en chemin que nous nous rendons compte que nous n’avons même pas essayé de voir ce qu’il y avait derrière la porte métallique dans la rotonde. Tant pis, ce sera pour la prochaine fois.
 
PS : je ne mets pas de photos mais si vous voyez de quelle station je parle, vous pouvez en trouvez des bien meilleures que les miennes sur internet  Smile


RE: CR de métro - Korry - Lun. 04 Juil. 2016

Super CR, bien raconté Smile En tout cas cette station est magnifique, je regrette de pas avoir mis à profit mon passage à NYC il y a quelques années, mais je voulais pas risquer une interdiction de territoire :/

Et le coup du trepied en évidence au passage d'un train, c'est du vécu, tout comme le coup de stress glacial de se faire alpaguer de loin quand tu penses être sorti d'affaire Tongue


RE: CR de métro - ardnaxela - Lun. 04 Juil. 2016

(Dim. 03 Juil. 2016, 23:57)Agamen a écrit : C’est en chemin que nous nous rendons compte que nous n’avons même pas essayé de voir ce qu’il y avait derrière la porte métallique dans la rotonde.
La sortie de secours sous alarme, avec une guérite de police à 10m pour garder ce que tu sais en surface!

Le départ en speed vous a sauvées! Wink

Bon trip et plein de souvenirs pour vous j'imagine...


RE: CR de métro - cena - Sam. 25 Mai 2019

(Lun. 27 Juin 2016, 13:10)atkrea a écrit : Un gros compte rendu de Sleepycity sur notre réseau, des explorateurs d'outre manche. Les photos sont magnifiques.

http://sewerfresh.com/posts/252/Demolition-of-the-Paris-Metro


Traduit en Français ici (pour les pouraves en anglais comme moi Big Grin ) :http://www.allcityblog.fr/16198-exploration-du-metro-parisien/


RE: CR de métro - cena - Mer. 26 Juin 2019

Bonjour, je viens de tomber sur ce site. 

Photo magnifique et avec des explications historiques ! 
https://www.karodaxo.fr/


RE: CR de métro - Black - Mer. 26 Juin 2019

(Mer. 26 Juin 2019, 15:17)cena a écrit : Bonjour, je viens de tomber sur ce site. 

Photo magnifique et avec des explications historiques ! 
https://www.karodaxo.fr/

Faut backloguer Cena Wink

https://ckzone.org/showthread.php?tid=17455&pid=374724#pid374724