31 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Les carrieres devenus metro
#1
4
Ancre
ced
dmighty
Jahirange
0
Bonsoir, je me posait une question. Est-ce que certaines station de metro (voir certaines gares RER) etaient auparavant des carrieres qui ont par la suite été reamenager en station de train et si oui savez vous lesquelles ?

Bonne soirée
Répondre
#2
6
Assdesse
Capitaine Caverne
Caracal
Georges V
ILOVETP
plongeur
0
Il paraît que presque toutes les stations étaient avant des carrières et du coup quand le métro est aérien c'était parce que les carrières étaient à ciel ouvert ndlr.
Répondre
#3
3
ced
dmighty
Jahirange
0
sur Paris, pas vraiment ou pas à ma connaissance.
Certaines galeries interféraient avec le métro dans le XIII et XIVe, et ont dû être injectées ou décalées avec des escaliers
Lorsque l'on construit des ouvrages de l'ampleur d'une gare et que des carrières apparaissent, il vaut mieux repartir sur des basses saines.
on se sait pas toujours si cela a été suffisamment bien remblayé derrière les hagues, il faut donc creuser et retasser.
sinon on trouve parfois des carrières exploitées via des chemins de fers (plus ou moins gros), et selon l'ampleur de l'exploitation, cela peut créer un gros réseau ferroviaire au sein même de carrières.
Par le Saint tire-bouchon Je ne prononcerais jamais le nom des démons Vittel et Evian - Dr C.
 
Répondre
#4
0
0
(Lun. 29 Jan. 2018, 19:43)Ancre a écrit : sur Paris, pas vraiment ou pas à ma connaissance.
Certaines galeries interféraient avec le métro dans le XIII et XIVe, et ont dû être injectées ou décalées avec des escaliers
Lorsque l'on construit des ouvrages de l'ampleur d'une gare et que des carrières apparaissent, il vaut mieux repartir sur des basses saines.
on se sait pas toujours si cela a été suffisamment bien remblayé derrière les hagues, il faut donc creuser et retasser.
sinon on trouve parfois des carrières exploitées via des chemins de fers (plus ou moins gros), et selon l'ampleur de l'exploitation, cela peut créer un gros réseau ferroviaire au sein même de carrières.

Sous paris par contre ;-)
vivre c'est mourir un jour, plonger sous terre c'est vivre intensément!
Répondre
#5
5
Beach
ced
cena
dmighty
Freed
0
Tien, justement quelqu'un me demandait ce qu’était devenu cette carrière que l'on voit sur le Fourcy:





Elle a été coupée en 2 juste à la sortie de la station par le tunnel du métro.





Du coup comme j'ai les screen, voilou ^^.


Au feu de la frontale, nous avons tous vingt ans. Et par deux murs flanqués, qui eux en ont deux cents.
Répondre
#6
1
Jahirange
0
(Lun. 29 Jan. 2018, 23:01)Jahirange a écrit : Du coup comme j'ai les screen, voilou ^^.

c'est pas grave j'espère Wink
vivre c'est mourir un jour, plonger sous terre c'est vivre intensément!
Répondre
#7
0
0
Regarde une coupe de la station Buttes-Chaumont.
La vie est dure comme une pierre tombale.
Répondre
#8
6
Assdesse
cena
dmighty
Freed
Gizmo
Rem"s
0
il me semble que la ligne 7 bis repose en partie pour certaines station sur d'anciennes carrières de gypse... je vais pas mettre de nom de station, mais je pense que c'est facile à trouver.. y a d'autres posts sur ce sujet sur ckzone d'ailleurs..

pas sûr que ce soit accessible... d'un autre côté, si la CMP (compagnie du métro parisien, existait avant la RATP) a réalisé des consolidations avec l'IGC, 

en toute logique, il serait envisageable de songer qu'ils ont dû laisser des trappes d'accès..

le gypse (sulfate de calcium) est une matière moins stable que le calcaire (carbonate de calcium), si j'en crois les traités de chimie datant du début 20ème siècle.. faire des consolidations et les rendre inaccessibles me semblerait un peu illogique ...

à creuser donc Wink

j'avoue que si qq1 connaît mieux le sujet que moi, je serais intéressé d'en savoir plus..

ce sujet est évoqué dans des magazines "la vie du rail" datant des années 80, dans les récits d'André Victor, intitulés "Paris métro".. cet auteur a aussi écrit sur la PC, c'est lui qui m'a donné envie d'explorer la petite ceinture.. et donné le goût pour l'exploration..


qq liens :

http://www.battleparis.com/medals/V%C3%A...C2%A07bis/

http://www.tunnels-ferroviaires.org/tu75/75000.1.pdf

http://dictionnaire.sensagent.leparisien...RIS/fr-fr/

évidement, des photos faites par des explorateurs du coin seraient bienvenues !

le nom de carrières d'Amérique, ça évoque l'aventure... je me demande pourquoi on les a appelées ainsi..
Répondre
#9
3
dmighty
Gizmo
Jahirange
0
(Mar. 30 Jan. 2018, 11:23)nico18 a écrit : il me semble que la ligne 7 bis repose en partie pour certaines station sur d'anciennes carrières de gypse... je vais pas mettre de nom de station, mais je pense que c'est facile à trouver..


Elle passe dans ces anciennes carrières, (pas dessus), je confirme. Il s'agit de carrières de gypse, souterraines et à ciel ouvert, et bien évidemment entièrement remblayées. (il n'y a donc pas de trappe, non)

C'est la cas des stations Danube, Botzaris et Buttes-Chaumont. D'ailleurs, si ces stations ne possèdent pas une seule voûte, mais deux voûtes reposant sur des piliers centraux, c'est dû à la présence de ces carrières. 


Voir le dossier suivant, à la fin ce que certains appellent de façon imagée, un viaduc souterrain, et le plan d'une station au milieu d'une carrière à piliers tournés avec sa construction spécifique (éperons maçonnés s'appuyant sur lesdits piliers tournés pour assurer la stabilité de la station) . 

http://troglos.free.fr/dossiers_paris_il...pse_3.html 


De mémoire, il y a le même type d'aménagement au Sud de Montmartre, pour les mêmes raisons....


edit : bon, tu as édité ton message pendant que je rédigeais le mien... Smile
A force d'accuser les autres de trolls, vous finissez par en créer des vrais.
Répondre
#10
2
Jahirange
Shyne
0
(Lun. 29 Jan. 2018, 23:01)Jahirange a écrit : Tien, justement quelqu'un me demandait ce qu’était devenu cette carrière que l'on voit sur le Fourcy:

Hohoho... C'est qui ce petit rigolo !
"Il y'a toujours quelques heures pendant lesquelles un royaume est sans défense : un trou il suffit d'entrer. Ah ! Si l'ennemi savait ! " 

Mes photos
Répondre
#11
0
0
(Mar. 30 Jan. 2018, 11:23)nico18 a écrit : le nom de carrières d'Amérique, ça évoque l'aventure... je me demande pourquoi on les a appelées ainsi..

C'est pas parce qu'elles se trouvent sous la place des États-Unis ? Huh
Socrate est 1 chat
Répondre
#12
6
ced
dmighty
Freed
Jahirange
Monsieur S
Tonkhu
0
(Mar. 30 Jan. 2018, 14:03)dmighty a écrit :
(Mar. 30 Jan. 2018, 11:23)nico18 a écrit : le nom de carrières d'Amérique, ça évoque l'aventure... je me demande pourquoi on les a appelées ainsi..

C'est pas parce qu'elles se trouvent sous la place des États-Unis ? Huh

Si on en croit le géologue Charles Pomerol dans le cadre des "Travaux du comité français d'histoire de la géologie" avec son article "Histoire géologique de Paris à travers les noms de rues." (séance du 27 mai 1987), le nom des carrières vient du fait qu'on y trouvait une variété particulière de gypse  qui était expédié, transformé en plâtre, en Amérique française. Cette variété de gypse, baptisée Montmartrite, résiste à des intempéries de saison que le gypse commun ne pourrait supporter.
Et demain on reviendra te couper ton zézette
Répondre
#13
2
dmighty
Freed
0
(Mar. 30 Jan. 2018, 14:03)dmighty a écrit :
(Mar. 30 Jan. 2018, 11:23)nico18 a écrit : le nom de carrières d'Amérique, ça évoque l'aventure... je me demande pourquoi on les a appelées ainsi..

C'est pas parce qu'elles se trouvent sous la place des États-Unis ? Huh

Non puisque la place des Etats-Unis est à Chaillot et les carrières dites d'Amérique sur la frontière entre La Villette et Belleville.

Personne n'en sait rien. L'histoire a longtemps couru que le plâtre avait été exporté en Amérique, mais il s'avère que ça n'a économiquement aucun sens. L'hypothèse aujourd'hui en vigueur est que l'exploitant avait des intérêts là-bas et lui ou le voisinage a donc filé ce nom-là. C'est le genre de chose qu'il n'est pas facile à établir.
Répondre
#14
5
dmighty
Freed
Gizmo
Orlyrail
Romée
0
(Mar. 30 Jan. 2018, 14:34)KarlHungus a écrit :
(Mar. 30 Jan. 2018, 14:03)dmighty a écrit :
(Mar. 30 Jan. 2018, 11:23)nico18 a écrit : le nom de carrières d'Amérique, ça évoque l'aventure... je me demande pourquoi on les a appelées ainsi..

C'est pas parce qu'elles se trouvent sous la place des États-Unis ? Huh

Si on en croit le géologue Charles Pomerol dans le cadre des "Travaux du comité français d'histoire de la géologie" avec son article "Histoire géologique de Paris à travers les noms de rues." (séance du 27 mai 1987), le nom des carrières vient du fait qu'on y trouvait une variété particulière de gypse  qui était expédié, transformé en plâtre, en Amérique française. Cette variété de gypse, baptisée Montmartrite, résiste à des intempéries de saison que le gypse commun ne pourrait supporter.

le plâtre fait par le gypse de montmartre (montmartrite) a beaucoup été utilisé dans les constructions haussmanniennes, cela a paraît il a donné lieu à un proverbe parisien : "il y a plus de Montmartre dans Paris que de paris dans Montmartre"

j'ai lu ça dans une BD il y a longtemps quand j'étais petit, dans l'histoire de la BD, il y avait un accès aux carrières de gypse par une station de métro, jamais su si c'était pure fiction de l'auteur ou pas Smile
Répondre
#15
1
dmighty
0
(Mar. 30 Jan. 2018, 14:34)KarlHungus a écrit :
(Mar. 30 Jan. 2018, 14:03)dmighty a écrit :
(Mar. 30 Jan. 2018, 11:23)nico18 a écrit : le nom de carrières d'Amérique, ça évoque l'aventure... je me demande pourquoi on les a appelées ainsi..

C'est pas parce qu'elles se trouvent sous la place des États-Unis ? Huh

Si on en croit le géologue Charles Pomerol dans le cadre des "Travaux du comité français d'histoire de la géologie" avec son article "Histoire géologique de Paris à travers les noms de rues." (séance du 27 mai 1987), le nom des carrières vient du fait qu'on y trouvait une variété particulière de gypse  qui était expédié, transformé en plâtre, en Amérique française. Cette variété de gypse, baptisée Montmartrite, résiste à des intempéries de saison que le gypse commun ne pourrait supporter.


C'est bien parce qu'il a été exporté ou supposé l'avoir été que ces carrières ont été baptisées ainsi.

C'est loin, certes, mais la France n'hésitait pas transporter certains matériaux de construction dans ses colonies. La pierre de tuffeau, très tendre et très fine, par exemple, a été exporté à Alger, afin de réaliser certaines sculptures dans des bâtiments. Donc, pour le plâtre, c'est tout à fait possible, même si cela n'est pas certain. Pour s'en assurer, il faudrait regarder dans les archives....
A force d'accuser les autres de trolls, vous finissez par en créer des vrais.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)