24 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Les souterrains de l'église Saint-Laurent
#1
5
aliasdingdong
JoannyHxC
KOP
LOUL
Yannouuu
0
Je poste ici parce que l'extrait sort d'un bouquin : http://www.priceminister.com/offer/buy/5...Livre.html

Le bouquin date de 1993, d'où la "visite récente". La chapelle dont il est question est celle du couvent des Récollets. D'après le mec il y a donc deux souterrains qui partent de Saint-Laurent (angle Magenta-Strasbourg) : le premier vers le couvent des Recollets et le second vers l'enclos Saint-Lazare, c'est-à-dire l'actuel square Alban Satragne ou le bâtiment de la Poste qui le jouxte, à peu de choses près.

Pour ceux qui veulent en savoir plus, la chute est des plus explicites.


Pièces jointes Miniature(s)



Répondre
#2
1
JoannyHxC
2
Alan
Farfadet
Ah oui c'est très intéressant, surtout que j'habite à côté ^^
Si tu as déjà fomenté quelque chose... je veux bien faire équipe...
Répondre
#3
4
JoannyHxC
la_gargouille
LOUL
Yannouuu
0
L'histoire des trois lieux est largement documentée, des livres très complets ont été écrits, même Wikipedia est assez loquace. Je la fais donc courte et je vous invite à creuser le sujet en bibli. L'essentiel a été détruit, souvent après avoir été réaffecté (Saint-Lazare a été une prison jusqu'au début du XXè - établissement peu propice au maintien de galeries... -, les Récollets ont servi d'hôpital militaire jusqu'en 1968) ; et même l'église Saint-Laurent, sous des aspects gothique flamboyant, est, pour sa version actuelle, de la fin du XIXè. Je ne veux pas doucher tout espoir, mais j'invite à être raisonnable : il est très peu vraisemblable que ces galeries, si elles existent ou ont existé, et sachant qu'elles auraient été creusées du temps des congrégations religieuses, donc il y a plusieurs siècles, soient toujours praticables. Si l'on ajoute que le boulevard de Strasbourg a été percé sous le Second Empire, et sûrement nivelé (entre Saint-Lau et Saint-La) et que, suite à la destruction d'une partie du cloître du couvent des Récollets au début du XXè, le tracé de la rue du Faubourg-Saint-Martin a été rectifié (entre Saint-Lau et la chapelle des Récollets), on peut penser que les galeries sont effondrées. Point d'IGC en ce temps-là et en ces lieux-là pour gérer ce genre de boyau.

Ce raisonnement de canapé étant fait, il est entendu que le seul moyen d'avoir le coeur net est d'y jeter un oeil. Éventuellement en demandant une autorisation de visite des sous-sols de l'église : c'est pas complètement indigne et elle a des chances d'aboutir. L'auteur du bouquin l'a en tout cas obtenue.
Répondre
#4
2
hassancehef
JoannyHxC
0
A cet endroit le sous sol est très riche, j'en tirerai pas de conclusions hâtives à ta place.Cool
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)