24 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Lyon : Les rats se ramassent à  la pelle
#1
0
0
Lyon : Les rats se ramassent à  la pelle
mercredi 17 septembre 2003

http://www.lyoncapitale.fr/actu-444-1.html

Citation :Les rats se ramassent à  la pelle
Insalubrité. Conséquence directe des beaux jours : les rats sortent en nombre de leurs sous-sols.
En plus, ils sont actuellement en pleine période de reproduction.


Si les conditions sont idéales (eau, nourriture, pas de maladies), la descendance d’un couple de rats peut atteindre mille rejetons muridés en moins de six mois.
DR
Chaque été, le cocktail est explosif. Mais cette année, la triplette eau-chaleur-nourriture a sévèrement encouragé des milliers de rats à  abandonner leurs douillets égouts pour l’air libre des rues de Lyon. Avec les terrasses sorties et les nombreux marchés, les rats se sont mis la serviette autour du cou. Des habitants en ont croisé en plein centre, rue Franklin (6e arrondissement), rue du Garet (1er), rue du Palais-Grillet (2e), à  la Croix-Rousse, à  Gerland, sur les bords de la Saône ou même place des Terreaux, au beau milieu de l’après-midi, pour ne citer que quelques exemples. Et en juin dernier, lorsque les éboueurs se sont mis en grève, les rats ont rappliqué pendant plusieurs jours au grand banquet des ordures ménagères. “Cette année, ils sont peut-être sortis à  cause des grosses températures, explique Stéphane Lagoutte, coordinateur des quatre sites d’exploitation des égouts du Grand Lyon. Notamment pour aller chercher l’eau qui manquait en sous-sol.” Pour autant, si les surmulots, alias les “rats d’égouts”, se sont montrés plus que de coutume cette année, tous les spécialistes des muridés s’accordent à  dire qu’il n’y en a pas plus que les années précédentes. “Nous n’avons pas enregistré plus de plaintes que d’habitude, rassure Philippe Ritter, directeur du département à‰cologie urbaine de Lyon. Et pour 2002, nous avons réalisé quelque deux mille interventions sur le terrain. Ce qui est tout à  fait normal.”

400 000 rats qui copulent… et nous, et nous, et nous
Sauf que si l’on ne veut pas que les rats prolifèrent à  Lyon (comme à  la fin des années quatre-vingt), il faut se retrousser les manches le plus rapidement possible. Dans quelques jours, à  travers les sept cents kilomètres d’égouts “visitables” de la ville, des centaines de milliers de rats vont entrer en période de reproduction. Une catastrophe, si rien n’est fait. Jugez-en : si l’on prend un couple de rats en bonne santé et que tout se passe bien (pas de maladies, de la nourriture et de l’eau en abondance), au bout de 174 jours, on comptera mille rats. Et avec un rat par habitant, ces parties de jambes en l’air souterraines peuvent avoir des conséquences désastreuses. “On est assis sur une bombe, prévient Daniel Proverbio, dératiseur à  Lyon. Ces rats sont un danger latent. Lyon sous terre, c’est un underworld à  tout flinguer !” Et ce désinfesteur croix-roussien de se rappeler les Halles de Lyon : “La première fois que je suis rentré là -dessous, il y a de ça une douzaine d’années, j’ai eu l’impression qu’il y avait de la moquette par terre. C’était en fait des centaines de rats, serrés les uns contre les autres, comme des sardines. Ils avaient tout bouffé sur leur passage. Vraiment impressionnant !”. Car ces petites bêtes commensales font des ravages. Témoin, un surmulot adulte est capable de sectionner un câble d’acier de dix centimètres d’épaisseur en seulement huit jours ! Gaines électriques, tuyaux d’arrosage, portes en bois des caves… tout y passe. Bref, les rats sont des omnivores gastronomes. Mais c’est surtout le côté sanitaire qui inquiète. “Les rats peuvent transmettre des tas de maladies car ils sont des réservoirs à  bactéries. Adorant fouiner dans la pourriture, ils véhiculent passivement des parasites et des champignons sur les poils, les pattes et la queue”, explique Gilbert Gault, vétérinaire en chef de la Ville de Lyon. Une dizaine de cas de leptosériose est ainsi recensée chaque année dans le département.

15 jours pour les exterminer
C’est pourquoi, depuis quelques jours et jusquâ€™à  la fin du mois, des équipes spéciales du service des Eaux du Grand Lyon sont à  pied d’œuvre dans les égouts lyonnais. Objectif : abattre le plus grand nombre possible de rats avant qu’ils ne se reproduisent. Des milliers d’appâts empoisonnés à  base de difémacoum (1) sont donc placés à  quelques mètres sous terre. Avec une vigilance toute particulière sur les 2e, 3e et 8e arrondissements, le quai Augagneur, la place Gabriel Péri et la rue de Marseille. “Le problème, c’est que le rat est plus intelligent qu’on ne le croit, explique Armand Garrido, contrôleur principal de Lyon en charge de la dératisation. Ils sont capables de détecter les produits dangereux. Les rats dominants envoient les plus stupides goà»ter l’appât et attendent. Si l’on met des poisons à  action rapide, c’est foutu. On travaille donc dorénavant avec des produits à  action retardée. Mais les rats s’adaptent de plus en plus.” à€ l’image des souris, d’ailleurs, qui sont en pleine phase d’expansion à  Lyon. La Presqu’île en serait même infestée. Et sans les chats sauvages, décimés par la leucose féline, les souris n’ont plus d’ennemis naturels. Un problème qui risque de devenir préoccupant à  l’avenir.

Guillaume Lamy

--------------------------------------------------------------------------------
1. Substance qui, une fois ingérée par les rats, les rend hémophiles.
--------------------------------------------------------------------------------


Rue des Marronniers, ancien HLM à  rats
Si la rue des Marronniers, à  deux pas de Bellecour, vient de subir un beau lifting, ce n’est pas par souci d’esthétique. Loin de là . Cette rue, réputée pour ses bouchons lyonnais, était encore, il y a quelques mois, l’une des ruelles qui comptait le plus grand nombre de rats au mètre carré. “On a décidé de refaire la rue pour cette raison” explique René Chevailler, adjoint au Cadre de vie de Lyon. En fait, la rue des Marronniers était construite en concave, avec une petite rigole au milieu pour évacuer l’eau. La plupart des quatorze restaurants, ne bénéficiant ainsi pas de surface plane pour installer leur terrasse, avaient donc installé des estrades à  cette fin. Problème : des restes de nourriture, des déchets alimentaires tombaient fréquemment sous les estrades qui se transformaient du même coup en garde-manger géant, bien à  l’abri des regards. Un vrai supermarché gastronomique o๠de nombreux rats avaient élu domicile pendant des années.
-- h2o
Sauvez une hague, mangez un cataphile.
Répondre
#2
0
0
h2o a écrit :encouragé des milliers de rats à  abandonner leurs douillets égouts pour l’air libre des rues de Lyon

des égouts à  Lyon? tient je suis surpris je croyais qu'ils n'existaient pas que c'étaient une légende

on m'aurait menti à  l'insu de mon plein gré
Bleuiste dans le fond
Répondre
#3
0
0
J'aime bien la "leptosériose " Icon_lol

Calimero1
Calimero1
Si vous n'aimez pas mes idées,
ce n'est pas grave, j'en ai d'autres ...
Répondre
#4
0
0
Citation :Témoin, un surmulot adulte est capable de sectionner un câble d’acier de dix centimètres d’épaisseur en seulement huit jours !
Hum hum, ça c'est intéressant... Y'a pas de dresseur de rat chez les cataphiles ?[/quote]
Répondre
#5
0
0
et hop, un peu de pub !
Répondre
#6
0
0
Dératiseur69 a écrit :Bonjour,

En effet il existe pas mal de rats sur lyon comme dans les grandes villes...

Appelez-nous gratuitement au 04 37 708 662 pour prendre rendez-vous avec un expert de la dératisation pour votre inspection du site gratuite.


En réalité c'est qq qui cherche un guide Smile
il vaut mieux penser le changement que changer le pansement
http://kata.addict.free.fr
http://kataclan.fr
Répondre
#7
0
0
Dératiseur69 a écrit :En effet il existe pas mal de cataphiles rats sur lyon comme dans les grandes villes...
Savez vous qu'il existe une police spécialisée des société spécialisé pour ca...

Pour tous les problèmes de clandestins rongeurs, Police Intervention Reseau Assistance vous propose le service le mieux adapté.

en cas d'urgence composez le 17 06 18 33 25 56

Avec son réseau régional de la lutte anti-nuisible et la meilleure gamme de pièges, notre assitance de dératisation vous garantie la solution de confiance pour dératiser vos catas locaux.

Détouristisation Dératisation : le service clé en main

* Inspection du site Express
* Service rapide 24h/24h et 7j/7j
* Traitement par un policier technicien de la surface (Les conseils et astuces pour éviter les récidives, selon type de surface et type de rongeurs)

Vous avez ou pensez avoir un problème de visiteurs indésirablses rongeurs ?
Appelez-nous gratuitement au numéro gratuit 17 04 37 708 662 pour prendre rendez-vous avec un expert de la dératisation pour votre inspection du site gratuite.

Sachez lire entre les lignes !!!
https://www.facebook.com/photographie.souterraine/
"Les catacombes disparaîtront sous les injections. Les cataphiles disparaîtront sous leurs déjections" (Nostradamus)
Répondre
#8
0
0
Mais qu'en pensent nos amis Lyonnais?
Info ou intox?
Répondre
#9
0
0
moi je dis que c'est le plus beau déterrage depuis longtemps. Pour pas dire une exhumation. En plus pour rajouter un truc fort a propos. C'te classe américaine. Icon_lol

Sinon en tout et pour tout, croisé 1 rat sous Lyon, bien plus en surface.
Répondre
#10
0
0
mess_h2o a écrit :C'est du spam, j'ai viré le compte et les messages.
-- h2o
Sauvez une hague, mangez un cataphile.
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Exploration urbaine : La Foire aux Savoirs à Lyon martinlbb 1 1 940 Mar. 21 Oct. 2014, 12:23
Dernier message: ILOVETP



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)