3 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Le B.A contraint de limiter sa vitesse à ... 40km/h !
#1
0
0
A la demande de la SNCF, la vitesse maximum de la ligne du Blanc-Argent (60km) vient d'être abaissée à  40km/h (au lieu de 70 auparavant)


Citation :Le Blanc Argent contraint d’abaisser sa vitesse
13:57 - mardi 08 juin 2010

La SNCF vient d’adresser un courrier au conseil régional demandant à  ce que la vitesse des trains circulant sur la ligne Le Blanc Argent soit abaissée de 70 à  40 km/h. Les représentants de la direction régionale de la SNCF, ceux de Réseau Ferré de France, de la compagnie du BA, des usagers et les élus débattront de la question, demain à  la mairie de Romorantin.


Citation :Ligne Le Blanc-Argent : la colère des usagers
14/06/2010 15:46
Depuis dimanche 13 juin, les horaires de circulation des trains sur la ligne Le Blanc-Argent ont changé. La vitesse sur cette ligne à  voie métrique a été ramené à  40 km/h. Conséquence : de nombreux usagers se sont retrouvés sans correspondances.

" A nous de vous faire préférer le train". Ne lancez surtout pas de ce slogan cher à  la SNCF aux usagers du train Le Blanc-Argent... En effet, depuis dimanche, les horaires de circulation sur cette fameuse ligne secondaire à  voie métrique ont changé. La SNCF a également décidé d'abaisser la vitesse de l'autorail de 70 km/h à  40 km/h pour des raisons de sécurité. A l'heure de la grande vitesse, un Salbris-Romo sur le BA met autant de temps qu'un Tours-Paris en TGV...

Usagers bien seuls

Conséquence de ces modifications prises très rapidement : hier, de nombreux usagers, fidèles de cette ligne se sont retrouvés bien seuls sur les quais. Les écoliers qui se rendent à  Romorantin ont dà» se lever plus tôt et sont rentrés plus tard chez eux. Ceux qui n'étaient pas au courant des changement d'horaires effectués à  la va-vite ont dà» emprunter un autocar et sont arrivés en cours avec une bonne heure de retard.

Pire :un Romorantinais qui devait se rendre à  Orléans pour un entretien d'embauche... a tenté de rejoindre Orléans en stop après avoir appris que la SNCF n'assurait pas la correspondance à  Salbris... pour quelques minutes. A la gare de Romorantin, les agents d'accueil tentent de trouver des solutions avec les usagers en rade. " Ces décisions ont été prises trop vite et les voyageurs n'étaient pas informés", admet l'une d'elles. Jean-Paul, cette ligne à  voie métrique, il la connaît : cela fait trente-sept ans qu'il l'emprunte tous les jours... comme conducteur de l'autorail. " Abaisser la vitesse à  40 km/h est ridicule. Il n'y a aucun problème de sécurité. A 70 km/h, le voyageur était juste un peu plus secoué, c'est tout".

Les usagers sont en colère, mais aussi inquiets. Tous craignent désormais que ces différentes décisions prises par la SNCF sonnent le glas du BA dans un futur proche.

M.M.
Répondre
#2
0
0
ERRATUM
Citation :La SNCF a également décidé d'abaisser la vitesse de l'autorail de 70 km/h à  40 km/h pour des raisons de sécurité.
Il fallait evidemment lire :
Citation :La SNCF a également décidé d'abaisser la vitesse de l'autorail de 70 km/h à  40 km/h pour des raisons de sécurité lié au non investissement de RFF sur les lignes jugées non rentables.
'A nous de vous faire préférer le service privé'!
Répondre
#3
0
0
Non, même pas car ça fait des années que des travaux sont engagés pour changer les traverses et les rails....(en grosse partie financé par la région) Même s'il reste à  faire, une bonne partie de la ligne a été refaite... Et pourtant.... 40km/h....

La région a investi dans des nouvels autorails, un nouveau atelier de réparation et d'entretien a été construit...
Répondre
#4
0
0
Ca n'empêche que reduire la vitesse de cette ligne c'est signer son arrêt de mort.
Kelios/RFF : Comment vous faire preferer la route !

Je crois que quelques personnes sur ce fil ont une vision similaire à  la mienne : http://www.cheminots.net/forum/index.php...-a-argent/
Par ailleurs, il y a quelques photos et explications qui completeront tes articles...

[Image: lba054.jpg]
Répondre
#5
0
0
Ba la ligne est rattachée au réseau sncf...

Comme tu dis, -et je partage ton avis- c'est sà»r que reduire la vitesse du BA, c'est signer son arrêt de mort.

Avec cette vitesse : 40km/h maximum, donc avec une vitesse commerciale moins élevée (arrête en gare, ralentissement à  certains passages à  niveaux ou à  certains virages), pour parcourir 67km, il nous faut donc..... TINTING !

2h !

Soit un peu plus qu'un Paris-Lyon !

<!-- m --><a class="postlink" href="http://www.ter-sncf.com/Images/Centre/Tridion/20100613%2020101211%20-%20Salbris%20Lu%C3%A7ay%20le%20M%C3%A2le_tcm17-16013.pdf">http://www.ter-sncf.com/Images/Centre/T ... -16013.pdf</a><!-- m -->

Des trains ont aussi été supprimés (plus de temps = moins de trains et moins de machinistes disponibles)


Sinon, la sncf n'a jamais vraiment valorisé cette ligne au sein de son réseau (il suffit d'aller dans une gare sncf, hors de la région centre pour s'en appercevoir, Paris par exemple) si tu ne leur dis pas changement à  salbris (correspondance sncf/ba), ils te font descendre à  babalouettte à  Vierzon puis remonter en bus (plus cher, plus long, aucun intérêt par le voyageur), et je me suis souvent battu (c'est un terme hin !) à  Paris, pour avoir un billet avec un BA à  une heure précise, que j'avais l'habitude de prendre, mais qui n'existait pas pour la guichetière de la sncf ! Arrivée là  bas, le BA était bien là ...

Par contre, la région et les villes, elles ont envie / besoin de préserver cette ligne (plus de 500.000 voyageurs par an, quand-même !, de nombreuses gares et dessertes, une certaine fierté pour cette ligne qui est assez typique, l'intérêt touristique aussi), d'o๠les nombreux travaux, le nouveau matériel roulant, le changement des rails, etc.

Perso (sans rentrer dans de la paranoà¯a toussa), je trouve que ça fait : on a voulu fermé cette ligne, vous (la compagnie du Blanc Argent, la région, etc) avez toujours résisté, cette fois-ci vous allez-voir.
Enfin, personnellement, c'est comme çà  que je le ressens.
Répondre
#6
0
0
2 autres articles :

Citation :Le Blanc-Argent contraint d'abaisser sa vitesse
La Nouvelle République
09/06/2010 06:38 (donc publiée entre les 2 précédents articles)

Par soucis de sécurité, la SNCF veut réduire la vitesse des trains sur la ligne Le Blanc-Argent. La question se discute ce soir à  la mairie.


[Image: 111458895_reference.jpg]
Les passages à  niveau non gardés sur cette ligne du Blanc-Argent sont les principaux points faibles, à  l'origine d'accidents matériels. - - Photo NR

Ce n'est plus une rumeur : il est bel et bien question de réduire à  40 km/h la vitesse de circulation des trains sur la ligne du Blanc-Argent (BA)
L'annonce parvenait il y a peu sur le bureau de Jean-Michel Bodin, vice-président de la région Centre en charge des transports. Un courrier émanant de la direction de la SNCF, exploitant de cette ligne, précise que la sécurité ferroviaire souhaite abaisser la vitesse des trains de 70 à  40 km/h dans les plus brefs délais, c'est-à -dire à  la mi-juin.
La région ne l'entend pas de cette oreille, très impliquée financièrement dans ce qu'elle considère être un élément essentiel de l'aménagement du territoire. Réseau Ferré de France, propriétaire, peut craindre par cette mesure assister à  une lente asphyxie de sa ligne. Usagers et élus des agglomérations desservies montent aux créneaux, soupçonnant que cette énième attaque contre « leur » train ne lui soit fatale.
« C'est là  que le débat commence », explique Jean-Michel Bodin. « Avant d'appliquer cette mesure, il convient de contrôler une nouvelle fois les conditions de transport du BA, et par conséquent d'effectuer une contre-expertise. La région Centre a investi pour la restauration de cette voie, de gros travaux ont été réalisés dans le cadre d'une convention. Ce fut aussi le cas de RFF et de la SNCF. Autant de raisons pour ne pas obérer l'avenir de cette ligne. »
Dans cette situation, le contre-feu pourrait consister à  accélérer les travaux d'aménagement, une preuve de bonne volonté qui aurait pour effet de reculer la date butoir d'application des 40 km/h.
La réunion provoquée par la région aujourd'hui à  18 h à  la mairie de Romorantin, sous la présidence du maire, permettra à  chacun de se déterminer. Les élus, les représentants des usagers, de la SNCF, de la compagnie du BA et de RFF s'y retrouveront.

Henri Lemaire

(bon, du coup, pas de date butoir reculée puisque c'est le cas depuis dimanche)



Citation :Quel avenir pour le B.A.?
Plus FM

Le B.A., c'est le "Blanc Argent", le TER qui relie Luçay-le-Mâle à  Salbris via Romorantin. Récemment, la SNCF a émis le souhait d'abaisser la vitesse du train de 70 km/h à  40 km/h pour des raisons de sécurité. "Cette ligne transporte 450 000 usagers par an, explique Jeanny Lorgeoux, le maire de Romorantin-Lanthenay, la ville est déjà  enclavée, et la lente mort du B.A. serait terrible!"
L'édile a déjà  animé une réunion sur le sujet la semaine dernière, en présence de la Région, compétente en matière de transport ferroviaire. "Le réaménagement de la ligne est estimé à  dix millions d'euros", souligne Jeanny Lorgeoux qui propose qu'un voeu de l'Assemblée départementale soit voté pour sauvegarder la ligne. "Nous ne pouvons qu'y être favorable tant cet axe est vital pour le sud du département", commente Maurice Leroy en insistant bien sur la compétence régionale en la matière.
Répondre
#7
0
0
Ca sent l'enterrement de première classe ça... A l'heure du développement des transports en commun, certains marchent à  reculons.
Le BA ne doit pas transporter suffisamment d'électeurs pour faire changer la majorité locale... :?
Garde-toi tant que tu vivras de juger les gens sur la mine
Jean de la Fontaine

http://www.mixcloud.com/Caracal/
Répondre
#8
0
0
La ligne a déjà  été amputée du tronçon Valançay - Luçay le Mâle, fermé soit disant pour travaux.

C'est comme la ligne Coulommiers - la Ferté Gaucher, fermée (temporairement qu'ils disaient) car l'autorail est tombé en panne.

Evil

les français ont voulu que la SNCF soit rentable, pas de soucis
L'alcool ne résout rien... l'eau non plus
Répondre
#9
0
0
Caracal a écrit :Ca sent l'enterrement de première classe ça... A l'heure du développement des transports en commun, certains marchent à  reculons.
Le BA ne doit pas transporter suffisamment d'électeurs pour faire changer la majorité locale... :?

Comme dit plus haut, la Région et les diffférentes communes (ainsi que la compagnie du Blanc-Argent) veulent conserver cette ligne (qui a déjà  été menacée plusieurs fois, et bien amputée)...

Le Géant a écrit :La ligne a déjà  été amputée du tronçon Valançay - Luçay le Mâle, fermé soit disant pour travaux.

Oué pour le tronçon Valençay-Luçay, depuis quelque temps, c'est remplacé par des bus, car des travaux de remplacement des voies doivent être réalisés.
Le soucis c'est que RFF ne veut pas payer, c'est donc au collectivités et à  la région de payer.


Citation :les français ont voulu que la SNCF soit rentable, pas de soucis

Je crois surtout que les français aurait voulu que le service public reste un service public, et pas un service à  double vitesse : un service de plus en plus performant pour les personnes habitant dans les grandes métropôles, mais qui exclu la majorité qui vivent dans les petites villes > Lignes fermées, de moins en moins de trains dans les petites villes, gares fermées, ou ouvertes 2h par jour, plus d'arrêts dans certaines gares jugées "non rentables" ou qualifiée comme une perte de temps pour la sncf, si une ville veut garder sa gare, elle (ou la région) doit mettre la main à  la poche...
La sncf, n'a pas compris que moins il y aura de train, moins les gens le prendront...
A l'heure o๠on veut faire une taxe carbone pour ceux qui se dépacent en voiture, tiens....

Encore, sur cette ligne, certes, petite, il y a pas mal de trains qui circulent, beaucoup de gares ou d'arrêts : au moins une par ville ou village traversés, mais dans un certaine ville de 2000hab en a 3 !)... Sur une ligne classique sncf, elles auraient sans doute fermé depuis longtemps...


Bref...
Répondre
#10
0
0
le_geant a écrit :La ligne a déjà  été amputée du tronçon Valançay - Luçay le Mâle, fermé soit disant pour travaux.
C'est comme la ligne Coulommiers - la Ferté Gaucher, fermée (temporairement qu'ils disaient) car l'autorail est tombé en panne.

Rétablissons la vérité à  propos de du problème Coulommiers - la Ferté Gaucher :

A partir du moment o๠la voie unique Tournan - Coulommiers a été électrifiée, Coulommiers - la Ferté Gaucher s'est trouvée isolée en traction thermique en bout de ligne et a donc du être desservie par navettes autorails. Seulement, cette section de ligne se trouvait en Seine-et-Marne, et donc en région Ile de France ; cette région ne possédant pas d'autorails, elle a du en louer à  la région voisine de Champagne-Ardenne. C'était donc des EAD du dépôt de Metz, assurant également Meaux - La Ferté-Milon - Reims qui avaient en charge cette desserte, avec de longs parcours d'approche et de retour à  vide. La région Champagne - Ardenne désirant densifier la desserte de Charleville - Givet, elle a fait savoir à  l'Ile-de France qu'elle souhaitait récupérer les autorails assurant Coulommiers - la Ferté Gaucher. L'Ile-de-France, dans l'impossibilité de se procurer des autorails dans un laps de temps court, a été dès lors contrainte de transférer sur des bus la desserte. Devant la satisfaction des usagers par rapport au nouveau service de bus (c'est hélas la vérité), la région IDF a finalement décidé de pérenniser cette solution.

(NB si chaque fois qu'un engin moteur de la SNCF tombait en panne on devait fermer la ligne, il n'y aurait plus une seule voie ferrée en service en France)

Pour revenir au BA, il s'agit d'une application zélée de la consigne du gouvernement actuel, donnée à  la SNCF et RFF, et visant à  forcer la main aux régions pour fermer plusieurs milliers de kilomètres de lignes jugées, selon leurs critères, à  faible fréquentation. Le très puant rapport de la cour des comptes sur le TER avait préparé le terrain à  ce sujet. Il y a eu, il y a peu, l'épisode de la ligne des Cévennes (interdiction du trafic fret). Le plus rageant, c'est le volume ridicule d'économie que l'on peut attendre de ce genre de mesures qui pourrissent la vie de tout un secteur régional.
La même chose est en train de se produire sur le réseau capillaire fret (ligne n'assurant que du fret). Sur l'ensemble de ces lignes, seules 500 km devraient échapper au massacre. Pas mal de céréaliers sont dans la m..., on leur annonce l'arrêt de desserte avec des préavis très courts. Franchement, en ce moment, ça craint.
Répondre
#11
0
0
Et après nos décideurs vont se plaindre qu'il-y-a trop de camions sur les routes Evil
Répondre
#12
0
0
dom a écrit :Pour revenir au BA, il s'agit d'une application zélée de la consigne du gouvernement actuel, donnée à  la SNCF et RFF, et visant à  forcer la main aux régions pour fermer plusieurs milliers de kilomètres de lignes jugées, selon leurs critères, à  faible fréquentation.

Ou à  forcer les régions et les collectivités à  mettre la main à  la poche s'ils veulent garder leur ligne (idem avec les gares) Vampv .
Ce qui semble être le cas pour le BA.

Ensuite, pour la faible fréquentation, il faut voir ce que cela veut dire.
Beaucoup de scolaires l'empruntent quotidiennement. Vers 8h et 17h, il y a pas mal de monde et le train est complet.
Sinon, c'est vrai qu'à  certains horaires, c'est vide, ca m'est déjà  arrivé d'être 2 dans le train > moi et.... le conducteur...
Un train rien que pour soi ! C'est vraiment la grande classe ! Big Grin
Répondre
#13
0
0
Boh, même pas, puisque ce sont déjà  les régions qui financent ces lignes là  (enfin, le coté voyageur) donc c'est une volonté pure et simple de casser le réseau, pour des raisons plus débiles les unes que les autres.

Pour le fret, c'est encore et toujours le lobby routier et son "fermer une ligne ça fait X emplois de chauffeur en plus"...
Et ce discours là , auprès des CCI et des régions, il pèse lourd à  coté des autres, et le coté écolo, pérenne, de moins en moins lourd.
Pouet.
Répondre
#14
0
0
J'ai "visité" le Blanc-Argent en juillet 2009. Aller-retour Salbris - Lucay le Mâle (+ intégralité du parcours du train touristique en correspondance à  Lucay le Mâle).
C'était très sympa : ligne, gares, personnel de la SABA (société sous-traitante de la SNCF pour l'exploitation de cette ligne), matériel roulant, chouette pont-cage sur l'Indre... mais j'ai été effarée de l'état de la voie. C'est les montagnes russes. Pire que les Chemins de fer de Provence (Nice - Digne). Pire que les voies ferrées albanaises. Je ne comprends pas qu'on puisse exploiter en trafic voyageurs une ligne dans un tel état.
Moi, si je pose de la voie comme ça, le chef de chantier me fait tout déposer et recommencer.
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Record de vitesse du TGV le G.O 10 4 704 Ven. 06 Avr. 2007, 07:21
Dernier message: XmartinX



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)