CKZone
La Cité des Cataphiles - Version imprimable

+- CKZone (https://ckzone.org)
+-- Forum : Camp de base (https://ckzone.org/forumdisplay.php?fid=3)
+--- Forum : Les Livres (https://ckzone.org/forumdisplay.php?fid=15)
+--- Sujet : La Cité des Cataphiles (/showthread.php?tid=3113)

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


Re: La Cité des Cataphiles - E-ver - Mer. 17 Fév. 2010

phebus a écrit :Merci beaucoup pour l'info Big Grin . Et la libraire va effectivement très vite commander de nouveaux exemplaires.

En même temps ça devrait être rapide vu le chemin à  parcourir Big Grin
Par contre, quand y'en aura plus... ben y'en aura plus.

Comme quoi rééditer ce livre était une bonne idée.


Re: La Cité des Cataphiles - phebus - Ven. 26 Nov. 2010

La cité des cataphiles est à  nouveau disponible :

http://s255462482.e-shop.info/shop/catlog/browse?shop_param=

ou comme au début de l'année à  la librairie des Gâtines - 9 rue des Gâtines 75020 Paris.


Re: La Cité des Cataphiles - Alice - Ven. 26 Nov. 2010

phebus a écrit :La cité des cataphiles est à  nouveau disponible :

http://s255462482.e-shop.info/shop/catlog/browse?shop_param=

ou comme au début de l'année à  la librairie des Gâtines - 9 rue des Gâtines 75020 Paris.

Chaud patate le Phebus ! Tu peux faire la même avec " Le cataphile" de Dimitri Smile


Re: La Cité des Cataphiles - Toshi73 - Lun. 29 Nov. 2010

Le livre ne survit que par l'interêt des cataphiles qui se demandent tous au fil des ans quelle perception ils induisent, et souhaites lire ce qu'on dit d'eux. Et bien rassurez-vous amis cataphiles, inutiles de livre ce livre pour ca, il n'y a rien d'interessant dedans !

Si vous avez le courage, remontez plutot page 1 de ce poste : ce livre est une farce, ou au mieux un vrai mémoire insipide et verbeux. L'étude soit disant ethnographique s'étiole dans une catégorisation taillée à  la masse dans un camenbert, le reste n'étant que verbiage sans sens (certaines phrases relues à  cerveau reposé sont vides de sens, et le livre aurait pu être au choix 2 fois plus épais ou 2 fois plus court sans que l'on ne gagne ni ne perde rien au (non) sens...

Si le fait d'être un ouvrage universitaire justifie de produire de la loghorrée, alors celui-ci remplit bien son objectif, et a du se voir récompenser par le jury.

Bref, me suis bien fait chier...

EDIT : petit bémol, pour les plus jeunes qui n'ont pas en tête l' "historique" relatif à  la carrières des capucins, qq pages pour s'y mettre (à  la page !). Interêt limité, mais qui m'évitera les critiques de ceux qui m'accuseront de n'en dire QUE du mal...


Re: La Cité des Cataphiles - 13or - Lun. 02 Jan. 2012

on m'a dit la même chose récemment... comme quoi les phrases sont longues, sans ponctuation, et difficiles à  comprendre; comme si l'auteur était un adolescent inexpérimenté en matière d'écriture.
Mais intéressant à  lire malgré tout pour ceux qui s'intéressent à  la faune cataphile...

Moi ce qui m'intéresse, c'est de lire aussi les autres thèses (non connues et pas forcément imprimées chez un éditeur) faites sur l'univers cataphile (sans limite de temps, que ce soit du 19e siècle, les années 50, ou les années 2000).
Hier soir une personne m'a raconté qu'avec ses potes il s'était senti "piégé" par un (ex-)pote qui avait fait sa thèse sur eux, et toute son expérience vécue en tant que cataphile intégré. Cela avait duré quelque chose comme un an et une fois finie, il leur a avoué et fait lire sa thèse. Il en avaient bien pris pour leur grade! Ils étaient dégoutés et s'étaient sentis trahis par leur pote, mais selon moi, c'est encore plus intéressant car de manière expérimentale et scientifique, l'auteur a écarté la variable dépendante de l'influence qu'il pouvait représenter pour eux.

bref, si vous avez en possession des thèses sur l'univers cataphile, je suis preneuse :-)
J'attends de lire celle de ma copine R. avec impatience!!


Re: La Cité des Cataphiles - Dave - Lun. 02 Jan. 2012

13or a écrit :Hier soir une personne m'a raconté qu'avec ses potes il s'était senti "piégé" par un (ex-)pote qui avait fait sa thèse sur eux, et toute son expérience vécue en tant que cataphile intégré. Cela avait duré quelque chose comme un an et une fois finie, il leur a avoué et fait lire sa thèse. Il en avaient bien pris pour leur grade! Ils étaient dégoutés et s'étaient sentis trahis par leur pote, mais selon moi, c'est encore plus intéressant car de manière expérimentale et scientifique, l'auteur a écarté la variable dépendante de l'influence qu'il pouvait représenter pour eux.
c'était pas un livre de photos plutôt?


Re: La Cité des Cataphiles - outang - Lun. 02 Jan. 2012

Toshi73 a écrit :Le troll ne survit que par l'interêt des cataphiles qui se demandent tous au fil des posts quelle perception ils induisent, et souhaites lire ce qu'on dit d'eux. Et bien rassurez-vous amis cataphiles, inutiles de lire ce forum pour ca, il n'y a rien d'interessant dedans !

Assez paradoxalement, ce topic continue de grossir alors qu'un certain nombre de posteurs y voient une bonne occasion d'y déverser leur fiel viennent nous expliquer que ce bouquin est fade.

Qu'il n'y ait rien d'intéressant pour le cataphile avertit et qu'il contienne des erreur, soit ! Mais, sans remonter jusqu'au diable Vauvert, l'histoire des catas est construite sur des interprétations erronées, des approximations visant à  nourrir nos fantasmes.....

Personnellement, ça me fais bien plus chier que des gars amènent des baveux en friches ou dans des catas qui vont nous pondre un article dont on connait tous l'impact que la sortie d'un bouquin de photos. Certes les photos sont discutables et le style manque de personnalité mais j'ai pas vu beaucoup de critiques constructives sur ce sujet. C'est parce que c'est Baunau ou parce qu'il n'y a pas de photos d'Eliska que vous lui en voulez tellement à  ce bouquin ? Si ça vous plait pas, ignorez le et passez votre chemin !
Vivement qu'un grapheur nous sorte un bouquin appelé "graffitis en sous-sol" pour alimenter une nouvelle polémique :mrgreen:

Ouf, on a changé d'année mais on n'a pas changé CKzone....

Allez Bonne Année ! Xmas


Re: La Cité des Cataphiles - TinTinMarre - Lun. 02 Jan. 2012

t'es sà»r d'être dans le bon fil ? Silly


Re: La Cité des Cataphiles - outang - Lun. 02 Jan. 2012

TinTinMarre a écrit :t'es sà»r d'être dans le bon fil ? Silly

Tomato oups ! cette histoire de bouquin de photos m'a perturbé Silly
quelque part mon erreur est assez révélatrice....


Re: La Cité des Cataphiles - aurélien - Lun. 02 Jan. 2012

13or a écrit :Moi ce qui m'intéresse, c'est de lire aussi les autres thèses (non connues et pas forcément imprimées chez un éditeur) faites sur l'univers cataphile (sans limite de temps, que ce soit du 19e siècle, les années 50, ou les années 2000).

Il y a au moins un mémoire d'une étudiante en ethnologie disponible à  la bibliothèque de l'école des Mines. Rien de révolutionnaire mais pas dénué de tout intérêt pour autant, ça mérite d'être parcouru au moins une fois. En revanche je soupçonne qu'il s'agit d'une version préliminaire du travail (je l'espère du moins car la forme laisse franchement à  désirer: nombreuses coquilles / fautes d'orthographe, mise en page hasardeuse, mention de documents à  insérer, etc.).
A noter que plusieurs personnes présentes sur ce forum sont citées dans cette enquête.

Il existe également un mémoire (ou une thèse je ne sais plus) d'un élève de l'ENSAD (travail dont il a déjà  été question sur ce forum d'ailleurs). Je n'ai pas eu l'occasion d'en prendre connaissance, si au passage quelqu'un en aurait une version électronique ça m’intéresserait beaucoup.

Je serais d'ailleurs intéressé par tous documents de ce type à  vrai dire.


Re: La Cité des Cataphiles - Alan - Lun. 02 Jan. 2012

outang a écrit :
TinTinMarre a écrit :t'es sà»r d'être dans le bon fil ? Silly

Tomato oups ! cette histoire de bouquin de photos m'a perturbé Silly
quelque part mon erreur est assez révélatrice....

Mouahahahahaha!

Je suis LOL de rire....


RE: La Cité des Cataphiles - ILOVETP - Ven. 30 Oct. 2015

S’il est permis de parler aussi du bouquin de Glowczewski et alter dans ce topic, j’y reviens. Je ne suis pas un lecteur assidu des travaux ethnologiques, mais il me semble clairement que c’est le bordel là-dedans. Comme ça a été dit, c’est tout sauf une thèse. C’est la réunion de 22 articles, écrits seul ou à deux, alternativement les quatre auteurs : deux ethnologues, un sociologue et un historien. Au moment de la rédaction ils ont entre 27 et 30 ans ; c’est pas fondamental de le préciser, mais ça écarte d’emblée l’image du vieux chercheur en sciences humaines qui ne sort de son labo que pour des débats stratosphériques en colloque à Nanterre ou sur France Culture entre onze heures et minuit.

Parmi les articles, il y en a dont la lecture est limpide, agréable et instructive. Il y en a d’autres qui sont clairement imbitables. Et là je rejoins quelques critiques émises plus haut : c’est du verbiage, du remplissage, de la branlette. Peut-être que ce sont des considérations qui ont mal vieilli, que j’aurais trouvé ça génial au début des années 1980, toujours est-il que les analogies urbanistiques, sexuelles (oui, les catas c’est jamais qu’un trou…) ou autres, non seulement ça tombe à plat, mais c’est même carrément pénible à lire.

Du coup si je me concentre sur l’intéressant, je conseille la lecture prioritaire des articles :
1. C’est un CR de descente qui en vaut d’autres. A cela près que c’est un CR de première descente, et qu’il a trente-cinq ans d’âge.
2. C’est un CR de recherche (bibli et articles de presse contemporains).
3. Histoire (géologie, exploitation, IGC).
4. La perception des catacombes par Madame Michu (les deux meufs ethnologues sont allées faire du micro-trottoir dans la queue à Denfert).
5. Les must see du GRS en 16 points.
6. La fameuse typologie cataphile. Ca a fait jaser dans ce topic, pour ma part je ne trouve pas ça débile. Visiblement la réédition de 2008 présente en annexe une version approfondie de cette étude.
7. Scènes vécues ou rapportées (teuf au VdG, sortie entre collègues : « inversion de la hiérarchie »…, descente sauvage de géologues pro)
8. L’histoire de l’ouverture et de l’aménagement des Capucins, qui est encore relativement fraîche à ce moment-là et dont certains actes se jouent au cours de l’étude. C’est sûrement l’apport principal de ce bouquin, bien qu’il faille laisser l’épisode à sa juste place dans l’Histoire… Ca donne en tout cas une idée de l’ambiance qui régnait, de la composition et de l’organisation des groupes qui descendaient, etc. De ce point de vue-là, c’est un témoignage singulier.
9. Arrivée des flics dans le réseau en 1982, équipe dédiée. Elle raconte comment ça a commencé ; si tout est vrai, c’est intéressant aussi. Un peu de recul est pris sur le récit et une idée pas con est avancée : se donner les moyens de fermer totalement et définitivement les catas évacuerait les cataphiles mais n’empêcherait pas ceux qui ont une bonne raison de s’y planquer de le faire. Je cite, ça sera plus clair. « Cette agitation souterraine, où chacun, pour mieux se cacher, espionne les traces laissées par les autres, a pour effet pervers une régulation des déplacements. Ce contrôle indirect est plus efficace que ne pourrait l’être un service d’agents appointés ou une distribution sélective des permis. En effet, en circulant aussi anarchiquement à travers le réseau, les cataphiles découragent – involontairement – ceux qui voudraient se réfugier là de manière permanente pour quelque activité illicite. » Je suis ben d’accord avec la grosse. Et ça rejoint le constat du prunage sélectif des débuts. Même si la règle est évidemment tacite, et peut-être même pas pensée en tant que telle.
10. Un article sur le graffiti. Attention, on est en 1983, le « bombage » commence à peine à Paris, et là-dessous c’est encore du graffiti artisanal, comme en ont toujours fait les carriers et ouvriers, même si visiblement les cataphiles s’y mettent aussi. Le récit est pas mal concentré sur le fléchage. Les plans sont généralement filaires, peu fiables (cf. l’historique topo de Nexus) et beaucoup circulent même sans plan. Pour ne pas se perdre, le passage est marqué aux carrefours. Le sociologue range ça dans le graffiti, le raconte, l’étudie.
11. Le secret, la mythologie, l’entrée dans la communauté.
12. Là le bouquin commence à partir en couille. L’auteur a visiblement essayé une douzaine de drogues et nous rend compte des effets comparés. Je ne vois que ça pour arriver à ce résultat. Allez je lui concède un paragraphe qui tient la route, quand elle raconte la perception des battements du cœur quand on est seul dans une chatière. Ca ça m’a causé.
Ensuite il y a le 15 qui rend compte, embedded, d’ une soirée d’intégration à l’Ecole des Mines. Et l’article 18, qui raconte Décure et Port-Mahon. Après, honnêtement, il n’y a plus grand-chose.

Bref, un bouquin inégal, mais duquel il y a clairement des choses à retenir.


RE: La Cité des Cataphiles - ILOVETP - Ven. 30 Oct. 2015

Il parait que vous avez été sages.

Suite.

.....


RE: La Cité des Cataphiles - Lhermine - Ven. 30 Oct. 2015

Réédition associative 2008 du texte original préfacé par Félix Guattari, comportant un nouvel Avant-Propos de Roxane Peirazeau et une annexe inédite : “TYPOLOGIE DYNAMIQUE DES CATAPHILES”.

http://www.acp-asso.org/citedescataphiles.php


RE: La Cité des Cataphiles - Jahirange - Sam. 31 Oct. 2015

(Ven. 30 Oct. 2015, 18:52)ILOVETP a écrit : Il parait que vous avez été sages.


.....

Yo ILOVETP, tu fais un bon travail de biblio en ce moment on dirait, tu fais une thèse sur les kta toi aussi ?
En tout cas c'est sympa de partager, comme tu le fais là, les sources et ton analyse.