CKZone

Version complète : Atlas de Maire - Plan des carrières sous Paris
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Point de galeries, seulement les zones d'exploitation connues en 1820.

Malheureusement la numérisation assombrit à la proximité de la reliure, or la grisaille est précisément le code qui figure les carrières. M'enfin la connaissance de la base en cartographie souterraine et une étude attentive permettent de s'y retrouver.

A l'ouest de la Bièvre, on est loin du réseau unifié et complet d'aujourd'hui. Et puis ce qu'il se trame au-delà des barrières n'intéresse même pas vraiment le cartographe. 

A mettre en Two Page View pour avoir l'assemblage recta. 

https://drive.google.com/file/d/0B1rPpCx...Y2bjg/view

Les réseaux d'adduction et d'évacuation des eaux, tels qu'en 1820, sont également figurés dans cet atlas.
beau plan Wink
J'ai eu l'occasion de consulter son atlas en couleur (et ait fait quelques copies) les zones d'exploitation connues sont mentionnées mais c'est également de cas des galeries situées sous les voies publiques et les accès. Malheureusement, en N&B, on perd ces informations.
D'ailleurs, fait étrange, si je ne me trompe pas de plan, la porte des catacombes de la fosse aux lions (entrée monumentale imaginée par Héricart de Thury) est également mentionnée, ainsi que l'alignement d'arbres y menant, alors qu'elle est réputée pour avoir jamais été réalisée....
En bidouillant un peu l'url d'un site qui montrait le plan couleur en petit, j'ai réussi à en ressortir ça :

[Image: 05rl.jpg]

Ce n'est pas optimal, pas en hd, mais ça permet de mieux comprendre le code utilisé sur le scan en n&b je trouve
Et puis il y a le plus important sur ce plan, la chatière GRS-XIII.
Il faut signaler que cette liaison "GRS-13" est très "compliquée" en ce moment :

- Par un éboulement dans la partie la plus étroite qui était déjà d'une section minimale pour le passage (avec un peu d'efforts ça devrait pouvoir repasser mais les conditions de travail sont très compliquées).

- La pression des sédiments sur la paroi de la galerie est toujours plus importante (voir déformation côté droit sur la photo) ; ce n'est pas nouveau mais ça s'amplifie. Confused

Bonne semaine à tous.

plysdn

[attachment=46718]
C'est lié au fait qu'à cet endroit il y a une très forte variation latéral de faciès du Lutétien supérieur. Les marnes et caillasses sont plus épaisses donc du coup il y a un fort potentiel de déformation sus-jacent. Il faut ajouter à cela un peu de néotectonique quaternaire qui a affecté la partie aval du talweg de la Bièvre et je ne parle pas du battement de la nappe alluviale qui vient compliquer tout ça.
Faites attention à vous si vous passez par là.
T'as oublié de mentionner la conception schysto-gréseuse gélifractée du reliquat de compensation en miroir de faille.

Cumulé avec l'augmentation de la recrudescence, l'épisode tellurique devient exponentiellement inversement proportionnel.

Autrement dit, c'est chaud.

-Bhv-
(Mar. 10 Dec. 2019, 11:55)Bhv a écrit : [ -> ]T'as oublié de mentionner la conception schysto-gréseuse gélifractée du reliquat de compensation en miroir de faille.

Tu n'imagines pas l'effet que ça me fait bébé quand je lis ça...








Sinon pour ne pas trop digresser, merci Yersinia pour ce plan qui, en plus d'être intéressant, est tout à fait esthétique
Allez faire votre cristallisation fractionnée ailleurs !

[Image: fonds-ecran-volcan-en-eruption-11.jpg?itok=E47tuS8-]
Pour une fois qu'on peut mater gratos, laisse-les donc vivre tranquilles espèce de pisse-froid.
[Image: giphy.gif]